Nice : le prélat de la cathédrale russe Saint-Nicolas menacé anonymement de mort

La cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas à Nice le 17 février 2016© Patrick Janicek CC BY 2.0.
La cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas, à Nice le 17 février 2016
Suivez RT France surTelegram

Une enquête a été confiée à la Sûreté départementale à la suite d'une menace de mort adressée à l’archiprêtre Andreï Elisseïev, recteur de la cathédrale russe Saint-Nicolas de Nice. Plusieurs paroissiens ont également reçu des menaces similaires.

Comme le rapporte le quotidien régional Nice-Matin, le recteur de la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas à Nice, Andreï Elisseïev, a récemment reçu une menace de mort en lien avec le conflit ukrainien. Dans un courrier anonyme, le recteur est invité à quitter la France pour la Russie dans un délai d'un mois sous peine d'être assassiné. 

«Vous êtes les amis de M. P[o]utin. Allez en Russie bientôt, autrement vous et vos amis seront assassinés. Vous avez un mois», signe un «ami» dans une lettre dont le contenu a été publié par le quotidien régional. Le recteur a porté plainte auprès des services de police et une enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

Selon le quotidien régional, des paroissiens ont également reçu des menaces similaires ces derniers jours.

Ces menaces surviennent alors qu'un rassemblement en soutien au peuple ukrainien était prévu dans la matinée du 13 mars devant la cathédrale Saint-Nicolas. En raison de ce contexte, l'avocat du recteur a demandé l'interdiction de la manifestation auprès du préfet des Alpes-Maritimes, requête auquel le préfet avait répondu favorablement. 

Depuis le déclenchement de l'intervention russe en Ukraine le 24 février, plusieurs actes russophobes ont également été recensés en France. Un restaurant lillois, le Baba Yaga, a reçu une lettre encourageant ses deux gérantes à quitter l’Hexagone «dans les meilleurs délais», en ironisant sur le fait que «Vladimir [Poutine] a besoin urgemment de vos talents culinaires pour soutenir le moral de ses troupes russes». L’une des deux gérantes est pourtant ukrainienne.

Comme le rapporte de son côté Le Huffpost, l'enseigne canadienne «La Maison de la Poutine», a également fait l'objet de menaces.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix