Tanguy David, militant pro-Zemmour, affirme avoir été agressé deux fois en deux jours

Une voiture de police à Paris© Sameer Al-DOUMY Source: AFP
Vidéo
Une voiture de police à Paris, le 11 février 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une enquête a été ouverte pour «violences en réunion et injure publique en raison de la race» par le parquet de Paris, à la suite de l'agression le 19 février du militant Tanguy David, qui explique avoir de nouveau été pris à partie le 20 février.

Tanguy David, militant du candidat à la présidentielle Eric Zemmour, a été agressé et insulté dans la nuit du 18 au 19 février sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris, selon une information du Parisien confirmée par Le Figaro et BFMTV. Les trois médias précisent que le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «violences en réunion et injure publique en raison de la race». Le jeune militant de 18 ans a porté plainte, et trois personnes ont été interpellées par la police et placées en garde à vue le soir même.

Selon la version de l'étudiant en droit, par ailleurs membre du Pôle communication de Génération Z, ses agresseurs l'auraient encerclé et qualifié de «sale négro». «Qu'est-ce que tu fais avec ce fils de p… de Zemmour. Tu es un sale nègre comme les autres ! Pourquoi tu ne retournes pas dans ton pays ?», auraient-ils dit, selon les propos rapportés par Le Parisien.

«Je remercie la brigade de nuit de la préfecture de police, qui a procédé à l'arrestation hier soir d'un groupe de personnes à Paris qui m'ont vilipendé et ont proféré des propos racistes à mon égard», a réagi Tanguy David sur Twitter le 19 février.

Une autre agression le lendemain ?

Le jeune homme a de nouveau été agressé la nuit suivante, vers 2h du matin le 20 février, selon son récit sur Twitter. «Je sortais il y a 40 minutes d'un café parisien. Des dizaines de racailles attendaient devant, et le gérant de ce café m'a fait sortir par une porte dérobée», a-t-il écrit sur le réseau social, avant de poursuivre : «Je rejoins la voiture qui m'attend, et ces racailles (4-5 voitures) encerclent la mienne et profèrent des insultes : "T'es pas Français nous on l'est", "Sur le Сoran que t'es un blanc sale fils de pute", et j'en passe. Puis, l'un d'entre eux ouvre la portière. Ils me frappent et me crachent dessus. Le chauffeur supplie les racailles de nous laisser repartir». 

Matthieu Valet, porte-parole du Syndicat indépendant des commissaires de police, a posté une vidéo de l'agression présumée, dans laquelle on voit Tanguy David le visage couvert d'un crachat. Le policier déclare que trois personnes ont été interpellées. Tanguy David a également annoncé vouloir porter plainte.

Le jeune militant avait déjà été visé par des insultes et des menaces à caractère raciste sur les réseaux à la suite du meeting d'Eric Zemmour à Villepinte le 5 décembre 2021, durant lequel de nombreux plans montraient le jeune homme installé derrière le candidat. «Je vis depuis des heures un déferlement de haine», avait-il dénoncé auprès du Figaro le lendemain.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix