Protocole sanitaire dans les écoles : Blanquer regrette «la symbolique» de ses vacances à Ibiza

- Avec AFP

Blanquer Ibiza© Ludovic MARIN Source: AFP
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a dit «regretter la symbolique» de ses vacances à Ibiza, d'où il a annoncé le protocole sanitaire dans les écoles avant la rentrée de janvier, une information qui a suscité de vives critiques.

«Il se trouve que le lieu que j'ai choisi, j'aurais dû en choisir sans doute un autre», a déclaré le ministre le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale ce 18 janvier, au lendemain de la révélation par Mediapart du fait qu'il se trouvait à Ibiza lorsqu'il a annoncé son protocole sanitaire controversé

Plus tôt dans la journée, la majorité avait eu toutes les peines du monde à défendre le ministre, en témoigne l'intervention sur BFM TV du député Bruno Bonnell : «La règle au gouvernement c'est d'être disponible, d'être joignable, à tout moment. Pour revenir à Paris, Ibiza c'est plus proche que si vous êtes à Gap, à Epinal ou dans certains coins reculés de France.»

Se rendre, en pleine crise sanitaire et au moment d'annoncer un nouveau protocole controversé dans les écoles, sur une île réputée pour son caractère festif, «ce n'est pas le truc le plus malin du monde, alors qu'il a l'un des plus gros bilans en cinq ans», a soupiré un membre du gouvernement cité par l'AFP. «C'est comme le homard de Rugy: on n'est pas dans le légal/pas légal, mais dans le moral/pas moral», a ajouté cette source.

Selon une source au sein de l'exécutif confirmant une information de Politico, Nicolas Revel, le directeur de cabinet du Premier ministre Jean Castex, avait d'ailleurs déconseillé à Jean-Michel Blanquer de se rendre aux Baléares au vu du contexte.

Le ministre avait dévoilé les grandes lignes du nouveau protocole sanitaire dans une interview au Parisien le 2 janvier (article payant), veille de la rentrée des classes, ne laissant que peu de temps aux écoles pour s'organiser, de quoi accentuer la grogne dans les établissements. La valse des protocoles sanitaires dans les écoles au cours des dernières semaines a en effet provoqué la colère des enseignants, dont une partie s'est mis en grève le 13 janvier, un mouvement largement suivi. Plusieurs syndicats ont appelé à une nouvelle journée d'action pour le 20 janvier, qui pourrait se traduire par une nouvelle grève.

L'épisode pourrait-il sceller le sort de Jean-Michel Blanquer ? «Tout dépend de la manif [du 20 janvier], la mobilisation va donner le la», a répondu à l'AFP une source au sein de l'exécutif, disant en outre ne pas noter «un soutien appuyé du gouvernement» à un ministre pourtant réputé proche de Brigitte Macron.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix