«Provocation»: des politiques de droite s'insurgent contre le drapeau de l'UE sous l'Arc de triomphe

«Provocation»: des politiques de droite s'insurgent contre le drapeau de l'UE sous l'Arc de triomphe© © CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP Source: AFP
L'Arc de triomphe le 11 novembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'occasion de la présidence française de l'Union européenne, le drapeau français sous l'Arc de triomphe a été remplacé par le drapeau de l'UE. Un changement qui a suscité la colère de certains responsables politiques de droite comme Marine Le Pen.

A compter du 1er janvier, la France, succédant à la Slovénie, présidera pour six mois le Conseil de l'Union européenne (UE) qui représente les intérêts des 27 Etats membres face à la Commission et au Parlement européens. A cette occasion, différents monuments français ont été ornés des symboles de l'UE. Les étoiles du drapeau européen s'affichent ainsi sur la tour Eiffel et le drapeau français sous l'Arc de triomphe a été remplacé par le drapeau de l'UE. Une changement qui n'est pas du goût de certains responsables politiques de droite.

Ainsi, Marine Le Pen, candidate pour la présidentielle a tweeté son indignation ce 31 décembre : «Je suis outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu», a écrit avec colère la présidente du Rassemblement national avant d'évoquer une «provocation» et de demander que soit rétabli le «drapeau national».

Eric Zemmour a lui aussi réagi via son compte Twitter avec ironie : «L'Arc de Triomphe sous Macron : après le saccage et l'empaquetage, l’outrage».

Jean-Frédéric Poisson, ancien candidat à la primaire de droite en 2016 et président de Via évoque lui une «injure de plus à ceux qui ont donné leur vie pour la France.»

Emmanuel Macron est un profanateur qui piétine nos couleurs nationales

Pour Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, «Emmanuel Macron est un profanateur qui piétine nos couleurs nationales».

Valérie Pécresse, candidate à la présidentielle pour les Républicains, «demande solennellement à Emmanuel Macron de rétablir» le drapeau français. «Nous le devons à tous nos combattants qui ont versé leur sang pour lui», conclut-elle avec gravité.

L'avocat Thibault de Montbrial, président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure annonce sur Twitter sa «stupéfaction de voir un autre drapeau que le drapeau tricolore sous l’arc de triomphe.»

Une polémique qui intervient à quelques heures de l'intervention d'Emmanuel Macron pour présenter ses vœux aux Français et durant laquelle il devrait évoquer la présidence française de l'Union européenne pour les six mois à venir.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix