Covid-19 : 3e dose de vaccin obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier

- Avec AFP

Covid-19 : 3e dose de vaccin obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier© Alain Jocard Source: Reuters
Olivier Véran le 17 avril 2020 à l'Assemblée nationale (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé qu'une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 serait obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier 2022. La vaccination des 5-11 ans commencera par ailleurs le 22 décembre.

Olivier Véran a fait savoir ce 18 décembre sur France Inter qu'une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 serait rendue obligatoire pour les soignants et les pompiers à compter du 30 janvier 2022. Le ministre de la Santé a ajouté que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans commencerait dès le 22 décembre «si tout va bien».

«Nous allons renforcer l'obligation vaccinale des soignants et des pompiers en intégrant la troisième dose à compter du 30 janvier. Nous ne voulons pas, comme en Ecosse, que nous ayons 25 à 30% des soignants qui ne pourraient pas travailler parce qu'ils seraient tous cas contact et donc en quarantaine», a expliqué le ministre. «Nous avons plusieurs clusters hospitaliers du variant Omicron, notamment en région parisienne», a-t-il par ailleurs souligné.

«Si tout va bien, le 22 après-midi, nous démarrons la vaccination des enfants dans des centres adaptés pour les enfants», a précisé Olivier Véran au sujet de la vaccination des 5-11 ans. Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a donné un avis favorable le 17 décembre pour cette tranche d'âge qui n'est pas concernée par le pass sanitaire ni par le futur pass vaccinal.

Une nouvelle salve de mesures gouvernementales

Ces annonces du ministre s'ajoutent aux nouvelles mesures détaillées le 17 décembre par le chef du gouvernement Jean Castex. Remplacement prochain du pass sanitaire par un pass vaccinal donc, mais aussi interdiction des «rassemblements sauvages» et des festivités par les mairies pour le Nouvel An, réduction possible du délai à quatre mois pour le rappel du vaccin... Une longue liste de mesures pour faire face à la nouvelle vague de l'épidémie et l'arrivée du variant Omicron mais dont le bien-fondé est contesté par de nombreuses personnalités politiques, dont certains candidats à la présidentielle. 

Un projet de loi sera présenté début janvier et devrait être débattu dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale à partir du 10 janvier. A cette occasion, Olivier Véran a jugé également utile sur France Inter de «se poser la question d'un pass sanitaire pour aller travailler» et de «reposer la question du contrôle d'identité associé au contrôle du pass», «parce qu'il y a trop de fraudes». «C'est une question qui avait été abordée dans le texte initial et qui avait été retirée dans le cadre du débat parlementaire», a-t-il ajouté.

«C'est simple, c'est clair, c'est limpide, c'est assumé : nous voulons que les Français se fassent vacciner», a-t-il martelé, annonçant que le gouvernement allait «faire appel, pour renforcer les centres» de vaccination, «à des militaires, qui vont pouvoir se former, mais également et surtout à des gens qui sont titulaires d'un brevet de secourisme». «C'est plus d'un million de Français», a-t-il précisé. Les titulaires d'un brevet de secourisme seront formés puis rémunérés 25 euros de l'heure, selon le ministère.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix