«Objet religieux» : la Justice enjoint à une commune de Vendée de retirer une statue de Saint-Michel

- Avec AFP

«Objet religieux» : la Justice enjoint à une commune de Vendée de retirer une statue de Saint-Michel© GEORGES GOBET Source: AFP
L’entrée du tribunal administratif de Nantes (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le tribunal administratif de Nantes a enjoint à la commune des Sables d'Olonne (Vendée) de retirer dans les six mois une statue de Saint-Michel d'une place publique afin de se mettre en conformité avec la loi de 1905.

La loi de séparation de l'Eglise et de l’Etat «s'oppose à l'installation [...] dans l'espace public, d'un signe ou d'un emblème manifestant la reconnaissance d'un culte ou marquant une préférence religieuse», peut-on notamment lire dans le jugement rendu le 16 décembre par le tribunal administratif de Nantes, ici cité par l'AFP.

Cette décision fait suite à une requête de la fédération vendéenne de l'association de la Libre pensée qui demandait le retrait d'une statue de Saint-Michel du domaine public en tant qu'«objet religieux manifeste». 

Une demande de retrait qui remonte à 2018

L'association avait réclamé le retrait de l'œuvre à l'ancien maire des Sables d'Olonne dès son installation à l'automne 2018. Elle s'était tournée vers la justice après avoir essuyé un premier refus.

Ce jugement confirme qu'«il faut respecter les convictions de toutes les citoyennes et de tous les citoyens, et non satisfaire quelques-uns», s'est réjoui dans un communiqué le président de la Libre pensée en Vendée, Jean Regourd. «Il est inacceptable que des élus [...] confondent encore commune et paroisse», a-t-il ajouté. 

Le maire des Sables d'Olonne, Yannick Moreau (ex-LR), a annoncé à la mi-journée qu'il ferait appel de cette décision.

Dans un communiqué, il a fustigé les «demandes abusives de laïcistes radicaux complices de la "cancel culture" qui cherchent à déboulonner un par un les attachements culturels millénaires qui ont forgé notre identité collective». 

En 2018, l'association de la Libre pensée avait obtenu le déplacement à Ploërmel (Morbihan) d'une statue de Jean Paul II, érigée douze ans plus tôt sur une place publique, au terme d'une longue procédure jusqu'au Conseil d'Etat.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix