Le Parlement adopte une loi soutenant les librairies face aux géants du commerce en ligne

- Avec AFP

Le Parlement adopte une loi soutenant les librairies face aux géants du commerce en ligne© Loïc VENANCE Source: AFP
Une vitrine de librairie, à Paris, le 17 avril 2015 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Ce texte «visant à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité entre ses acteurs» a été adopté à l'unanimité au Sénat. Il impose des prix plancher pour les livraisons de livres, afin de protéger les librairies de vendeurs tels qu'Amazon.

Ce 16 novembre, le Parlement français a adopté une proposition de loi visant à protéger les librairies indépendantes face à la concurrence des grandes plateformes de vente en ligne – en premier lieu Amazon – en imposant le principe d'un prix plancher pour les livraisons de livres.  

Le texte intitulé «proposition de loi visant à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité entre ses acteurs» a été adopté à l'unanimité en deuxième lecture au Sénat, un vote qui conclut son parcours législatif et l'entérine au nom du Parlement. Sa disposition phare prévoit que le service de livraison du livre «ne peut pas être offert par le détaillant à titre gratuit» mais doit être facturé pour un montant minimum qui sera fixé par arrêté ministériel.

Amazon met en avant le coût pour les consommateurs 

En ligne de mire : les livraisons au rabais pratiquées par les géants du e-commerce comme Amazon, qui fixe systématiquement au seuil légal de 0,01 euro les frais de port.

Des tarifs sur lesquels les éditeurs et libraires traditionnels aux marges déjà serrées ne peuvent s'aligner. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a salué la nouvelle loi qui «permettra de renforcer l'équité dans la filière du livre».

Amazon a réagi en estimant que «le coût d'une telle mesure sur le pouvoir d'achat s'élèverait à plus de 250 millions d'euros par an».

Fin août, le géant du commerce en ligne aurait proposé au gouvernement français de relever ses frais d'envoi de livres en France aux alentours de 2 euros – contre une quasi-gratuité actuellement – à une condition : que le Parlement renonce à la proposition de loi finalement adoptée ce jour. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix