La HAS recommande la vaccination aux 5-11 ans présentant un risque de forme grave du Covid

- Avec AFP

La HAS recommande la vaccination aux 5-11 ans présentant un risque de forme grave du Covid© Stephane Mahe Source: Reuters
Cliché pris à Ancenis-Saint-Géréon, le 17 novembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Haute autorité de santé a recommandé la vaccination contre le Covid-19 pour les 5-11 ans qui présentent un risque de contracter une forme grave de la maladie et pour ceux vivant dans l'entourage de personnes «vulnérables».

La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé le 30 novembre la vaccination anti-Covid 19 aux 5-11 ans présentant un risque de faire une forme grave de la maladie, et attend de nouveaux éléments pour un élargissement éventuel à l'ensemble des enfants.

La HAS recommande le vaccin Pfizer/BioNTech aux 5-11 ans «qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder» ainsi qu'à «ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination». 

Il s'agit notamment d'enfants souffrant de maladies hépatiques chroniques, maladies cardiaques et respiratoires chroniques, maladies neurologiques, d'obésité, de diabète, d'immunodéficience primitive ou encore atteints de trisomie 21. Cela concerne au total un peu plus de 360 000 enfants en France, détaille-t-elle.

Pour les autres, elle «se prononcera ultérieurement sur la pertinence d'élargir cette vaccination après avoir auditionné les parties prenantes». «Ces auditions viseront à éclairer le rapport bénéfice/risque individuel de la vaccination des enfants pour lesquels le risque de survenue de forme sévère ou de décès est faible au regard du risque possible de survenue d'effets indésirables rares», ajoute-t-elle.

Le régulateur européen avait approuvé le vaccin pour tous les 5-11 ans quelques jours plus tôt

En plus de la HAS, le gouvernement a saisi le Comité national d'éthique (CCNE) pour se prononcer sur l'opportunité de vacciner les enfants. Dans tous les cas, si elle était décidée, cette vaccination ne commencerait pas en France avant le début de l'année 2022, a récemment indiqué le ministre de la Santé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix