Les «Hijabeuses» saisissent le Conseil d'Etat pour le droit de porter le voile dans le foot féminin

Les «Hijabeuses» saisissent le Conseil d'Etat pour le droit de porter le voile dans le foot féminin© Mohd Rasfan Source: AFP
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Des sportives militantes pro-hijab ont saisi le Conseil d’Etat en vue d'obtenir l'autorisation de porter le voile islamique dans les compétitions de la Fédération française de football (FFF).

Ce sera au Conseil d’Etat de trancher. Après le rejet par Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF) d'une première requête d'un collectif de sportives musulmanes réclamant le droit de porter le foulard islamique lors de compétitions sportives officielles, celles-ci ont saisi la plus haute juridiction administrative de France. La demande des «Hijabeuses» concerne les compétitions officielles de football féminin, rapporte Le Figaro dans une tribune publiée le 26 novembre. 

Déjà, des voix s'élèvent contre cette demande. Dans le quotidien, Jean-Eric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, estime qu'une décision du Conseil d’Etat en faveur du port du voile dans le football ferait «tomber un bastion stratégique de la résistance à l'islamisme dans le sport». Il rappelle que des parlementaires avaient déjà souligné dans un rapport datant de 2017 que «la radicalisation n'[avait] plus lieu seulement dans les prisons, mais dans les milieux sportifs», rapporte entre autre Jean-Eric Schoettl dans sa tribune. 

Mais les «Hijabeuses» ne l'entendent pas de cette oreille. Founé Diawara, co-présidente du collectif s'en plaignait en août dans les colonnes de Libération. «On est exclues des terrains alors que l’on est comme les autres. On paye notre licence en club et on se donne à fond lors des entraînements pour qu’au final, le jour du match, on nous dise qu’on ne peut pas jouer parce qu’on est voilées», déplorait la jeune femme. «A partir du moment où on ne fait pas l’apologie d’une religion, je ne vois pas où est le problème», abondait Karthoum, une autre militante du collectif.

Le règlement de la FFF interdit «tout port de signe ou tenue manifestant ostensiblement une appartenance politique, philosophique, religieuse ou syndicale». La Fédération internationale de football autorise pour sa part depuis 2014 le port du voile islamique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix