Procès du 13 Novembre : Abdeslam, Krayem et trois autres accusés refusent de nouveau de comparaître

- Avec AFP

Procès du 13 Novembre : Abdeslam, Krayem et trois autres accusés refusent de nouveau de comparaître
Le box des accusés du 13 Novembre, photographié avant le commencement du procès le 2 septembre 2021 à Paris (image d'illustration), RT France.
Suivez RT France surTelegram

Cinq accusés au procès des attentats du 13 novembre 2015, dont Salah Abdeslam et Osama Krayem, ont refusé de comparaître à l'audience ce 26 novembre, comme la veille. Elle a donc repris sans eux.

Salah Abdeslam, Mohamed Abrini, Sofien Ayari et Osama Krayem avaient déjà refusé de prendre place dans le box le 25 novembre pour contester l'absence physique à la barre et l'anonymisation d'enquêteurs belges appelés à témoigner au procès des attentats du 13 novembre 2015. Ils ont été rejoints ce 26 novembre dans leur refus d'extraction de cellule par un cinquième accusé, Mohamed Bakkali. 

Le premier des trois enquêteurs belges à intervenir ce 26 novembre doit évoquer le séjour en Syrie du grand frère de Salah Abdeslam, Brahim, et son parcours jusqu'à fin août 2015. Celui-ci est décédé en se faisant exploser le 13 novembre 2015 au Comptoir Voltaire dans le XIe arrondissement de Paris après avoir participé aux assassinats des terrasses.

Les enquêteurs belges ont obtenu de pouvoir témoigner en visioconférence depuis Bruxelles de façon anonyme après une requête en ce sens des autorités judiciaires belges.

Dans un courrier daté du 15 novembre et consulté par l'AFP, le procureur fédéral de Belgique Frédéric Van Leeuw estimait que l'absence d'anonymisation des enquêteurs belges présentait «un réel problème juridique».

Il ajoutait qu'en vertu de la législation de son pays, il pouvait refuser de faire droit à la demande d'audition des enquêteurs cités comme témoins ou n'y faire droit «qu'à condition que l'identité des policiers antiterroristes belges ne soit pas publiquement révélée», ce que des avocats de la défense ont qualifié de «chantage».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix