Contrat des sous-marins : Macron affirme «savoir» que le Premier ministre australien a menti (VIDEO)

- Avec AFP

Contrat des sous-marins : Macron affirme «savoir» que le Premier ministre australien a menti (VIDEO)© Domenico Stinellis Source: AP
Vidéo
Emmanuel Macron s'exprime en conférence de presse lors du sommet du G20 à Rome, le 31 octobre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Lors d'un échange avec un journaliste australien en marge du G20 le 31 octobre, Emmanuel Macron a affirmé «savoir» que le Premier ministre australien avait menti à propos des négociations secrètes sur l'accord de défense Aukus.

Interrogé le 31 octobre par un journaliste du quotidien australien The Sydney Morning Herald en marge du sommet du G20 qui se tenait à Rome, Emmanuel Macron a affirmé que le Premier ministre Scott Morrison lui avait menti à propos des négociations secrètes entre l'Australie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sur l'accord de défense Aukus qui ont entraîné la rupture d'un contrat franco-australien de vente de sous-marins.  

«Pensez-vous que Scott Morrison vous a menti ?», lui a ainsi demandé un journaliste australien. «Je ne le pense pas, je le sais», a répondu dans une réponse filmée le président français. «Nous discutons, nous verrons ce qu'il fera», a-t-il poursuivi. 

«J'ai beaucoup de respect pour votre pays et beaucoup de respect et d'amitié pour votre peuple», a-t-il poursuivi, nuançant : «Quand on a du respect, on doit être deux et se conduire conformément à ces valeurs.» Une déclaration qui montre bien que les tensions n'ont pas disparu entre les deux pays.

Emmanuel Macron s'était entretenu le 31 octobre avec le Premier ministre australien pour la première fois depuis la crise provoquée par l'annonce, mi-septembre, d'une nouvelle alliance entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni, baptisée Aukus et qui a torpillé le mégacontrat de sous-marins français.

Le président français lui avait alors répété que cette rupture de contrat «avait rompu la relation de confiance entre [les] deux pays».

Lors d'une rencontre le 29 octobre avec le président américain Joe Biden, ce dernier, visiblement désireux de surmonter cette brouille, n'a pas présenté d'excuses mais a reconnu que ce qui avait été «fait était maladroit et fait avec peu d'élégance». Il a néanmoins assuré penser que «la France avait été informée très en amont que le contrat ne se ferait pas». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix