Sarthe : le préfet ferme une mosquée près du Mans, soupçonnée de prôner le «djihad armé»

- Avec AFP

Sarthe : le préfet ferme une mosquée près du Mans, soupçonnée de prôner le «djihad arm黩 GONZALO FUENTES Source: Reuters
Mosquée de Créteil (Val-de-Marne) (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A la suite d'une décision du ministère de l'Intérieur, le préfet de la Sarthe a annoncé la fermeture de la mosquée d'Allonnes près du Mans. Les autorités annoncent qu'on y prônait le «djihad armé, la mort en martyr».

Accusée de légitimer le terrorisme ou le recours au djihad armé, la mosquée d'Allonnes près du Mans, qui accueille environ 300 fidèles et une école coranique, va être fermée, a annoncé le 13 octobre la préfecture de la Sarthe.

«Deux associations installées à Allonnes, "l'association allonnaise pour le Juste Milieu" (AAJM) et "l'association Al Qalam", gèrent un lieu de culte dénommé la "mosquée d’Allonnes", accueillant environ 300 fidèles», explique la préfecture dans un communiqué. 

«D'après des éléments recueillis, des prêches et l’activité de ce lieu de culte, fréquenté par des individus appartenant ou proches de la mouvance islamiste radicale, légitiment le recours au djihad armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence, la haine et la discrimination ainsi que l’instauration de la charia», poursuit le communiqué.

A la demande de monsieur le ministre de l’Intérieur, monsieur le préfet de la Sarthe a engagé une procédure de fermeture de ce lieu de culte

Ce lieu abrite aussi une école coranique «accueillant environ 110 enfants devant lesquels a été valorisé le djihad armé et qui constitue donc un lieu d’endoctrinement», d'après la même source.

Aussi, «aux termes de la loi, l'ensemble de ces faits constitue des propos tenus, des idées et théories diffusées, ou des activités incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes».

«Au regard de ces éléments, à la demande de monsieur le ministre de l’Intérieur, monsieur le préfet de la Sarthe a engagé une procédure de fermeture de ce lieu de culte», conclut le communiqué.

Cette décision fait suite aux déclarations du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dans les colonnes du Figaro fin septembre. Il avait annoncé avoir enclenché des procédures pour fermer six lieux de culte et dissoudre plusieurs associations, tous soupçonnés de faire la propagande de l'islamisme radical, situés dans la Sarthe, en Meurthe-et-Moselle, en Côte-d’Or, dans le Rhône ou encore dans le Gard.

Ce 13 octobre en fin de matinée, Gérald Darmanin a relayé l'information sur son compte Twitter. «Sur mon instruction, le préfet de la Sarthe a engagé la fermeture de la mosquée d’Allonnes, près du Mans. Les prêches y prônent notamment "le recours au jihad armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence"», a-t-il écrit.

Contacté par l'AFP, le maire d'Allonnes Gilles Leproust (PCF) a indiqué avoir été informé par le préfet «d'une perquisition administrative hier matin (mardi) dans la mosquée».

«Je suis surpris car je n’ai eu aucun élément d’alerte du service compétent sur une situation telle qu’elle est décrite [dans le communiqué de la préfecture]. Je n’ai jamais eu d’éléments particuliers m’alertant sur tels ou tels comportements ou telle ou telle déclaration de prosélytisme», a ajouté l'élu communiste, maire depuis 2008.

«Comme maire, je n’ai pas envie de communiquer sur un dossier dans lequel je n’ai pas d’éléments», a rappelé Gilles Leproust, soulignant qu'il y avait une mosquée dans sa commune depuis «plusieurs décennies».

Au sujet de sa ville qui compte environ 11 000 habitants et qui est située dans la métropole du Mans, le maire, qui est également secrétaire général de l'Association des maires ville et banlieue de France, a rappelé que 50% de la commune était en quartier prioritaire. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»