Martinique : des centaines de manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale

Martinique : des centaines de manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale© Lionel CHAMOISEAU Source: AFP
Le CHU Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France, Martinique (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

En Martinique, plusieurs centaines de personnes ont protesté contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire qui s'appliqueront au cours du mois d'octobre pour les personnels de santé. D'autres actions sont prévues en Guadeloupe et en Guyane.

Selon plusieurs médias locaux, près de 400 personnes se sont rassemblées, le 7 octobre, en Martinique pour contester la mise en place de l'obligation vaccinale et du pass sanitaire dans les établissements de santé ou pour les pompiers au courant du mois d'octobre. Le rassemblement a eu lieu devant le Centre hospitalier universitaire (CHUM) puis à proximité de l'agence régionale de santé (ARS).

«Il était important pour nous de dire à ce gouvernement que nous ne sommes pas isolés. La résistance se fait sur tous les territoires, tant dans l'Hexagone, que dans le monde entier», a déclaré à Radio Caraïbes International Magalie Zammor, secrétaire générale de la CGTM-Santé.

Des manifestations similaires sont prévues ce même 7 octobre en Guadeloupe et en Guyane. Ces mobilisations coordonnées sont initiées par des syndicats qui ont demandé à plusieurs corps de métier – concernés par cette décision gouvernementale – de se rendre devant les CHU de Pointe-à-Pitre et de Cayenne. Si les travailleurs sociaux, les soignants ou les pompiers ne disposent pas d'un schéma vaccinal complet, leur contrat sera suspendu.

Dans le communiqué commun, les syndicats déclarent refuser «la suspension autoritaires [des] contrats de travail, [des] salaires, l'interdiction d'exercer, en dehors de tout respect [des] droits individuels et collectifs».

Il est en outre indiqué que les populations de ces trois départements «ont dû faire face au Covid dans des conditions inhumaines ayant entraîné des centaines de décès». «Au grand jour, les manquements inadmissibles de l'Etat, dans nos pays ont été révélés», estimant que cette situation «perdure depuis plusieurs années». Ils ont qualifié cet événement de «journée internationale de lutte».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»