Soupçonné de détournement massif d'aides anti-Covid, un influenceur français incarcéré

Soupçonné de détournement massif d'aides anti-Covid, un influenceur français incarcéré© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Le Parisien révèle que PA7, un influenceur français âgé de 24 ans, est soupçonné d'avoir détourné des millions d'euros d'aides publiques aux entreprises grâce auxquelles il menait la grande vie à Dubaï.

Selon des informations relayées par Le Parisien, le youtubeur connu sous le pseudonyme de «PA7» a été mis en examen et incarcéré à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) après avoir été expulsé de Dubaï, fin août. Il est accusé d'avoir détourné au moins 5,8 millions d'euros du fonds de solidarité pour aider les entreprises pendant la crise sanitaire. 

Selon le quotidien régional, le jeune homme âgé de 24 ans qui affichait sur ses réseaux un train de vie dispendieux incitait des auto-entrepreneurs et gérants de société à le contacter pour percevoir des aides financières : «Tu envoies un message sur WhatsApp, on répond à tes questions, on monte ton dossier. C’est carré. Let’s go for the show !», déclarait-il notamment sur Snapchat.

Paul A. et ses complices auraient ensuite récupéré les identifiants des personnes concernées sur le site des impôts pour formuler une demande de fonds de solidarité, n'hésitant pas au passage à modifier les secteurs d'activité si nécessaire, et à gonfler artificiellement les chiffres d'affaires de 2019 (à partir desquels étaient calculés les aides), pour obtenir le maximum de bénéfices. Il aurait ensuite capté 30 à 50% des fonds obtenus. 

C’est carré. Let’s go for the show !

Toujours selon Le Parisien, les autorités françaises ont remonté le fil de l'escroquerie après qu'un «livreur Uber Eats des Yvelines» exerçant avec le statut d'auto-entrepreneur a été contrôlé par le fisc. Les investigations auraient permis de mettre à jour un système «occulte quasi-industriel» de fraudes concernant 657 auto-entrepreneurs et gérants d'entreprises. Le préjudice pour l'Etat s'élèverait à au moins 5 806 592 euros d'aides versées pour 22 millions d’euros de demandes formulées. Mais selon les policiers de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), ces chiffres pourraient être reconsidérés à la hausse. 

Un autre homme, soupçonné d'être le bras droit de Paul A. a été mis en examen et écroué le 9 septembre. L'influenceur n'aurait donné aucune explications au juge d'instruction lors de son audition. Son avocate a l'intention de contester le nombre de détournements que les autorités reprochent à son client. 

Les gérants de sociétés et les auto-entrepreneurs impliqués dans la fraude seront contactés par le Trésor public et devront rembourser les fonds qu'ils ont perçus, précise Le Parisien. Quant au compte Snapchat de «PA7», il affiche désormais la mention «En prison».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»