«Touche pas à ma mer» : manifestations tendues à Cherbourg et au Havre contre l'éolien (VIDEOS)

- Avec AFP

«Touche pas à ma mer» : manifestations tendues à Cherbourg et au Havre contre l'éolien (VIDEOS)© Stéphane Mahe Source: Reuters
Vidéo
Des pêcheurs français manifestent sur leurs bateaux contre les projets d'éoliennes en mer suite à l'appel à une mobilisation nationale lancé par le collectif Citoyens des Mers, dans le port de Cherbourg-en-Cotentin, France, le 24 septembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Des centaines de pêcheurs ont manifesté dans les ports de Cherbourg et du Havre contre l’éolien offshore. Des tensions ont éclaté à terre à Cherbourg, quand les manifestants ont tenté de pénétrer chez un constructeur de pales d’éoliennes.

Une centaine de bateaux de pêche ont manifesté ce 24 septembre au matin dans les ports du Havre et de Cherbourg pour dire «non aux éoliennes qui détruisent la mer».

«Les éoliennes ne doivent pas remplacer les pêcheurs», «éoliennes, grandes faucheuses», «non au saccage de nos zones halieutiques», pouvaient-on par exemple lire sur les banderoles accrochées sur certains des quelque 40 à 50 bateaux qui ont manifesté dans le port du Havre, a constaté une journaliste de l'AFP. Deux zodiacs de l'ONG Sea Shepherd ont également participé à cette manifestation au cours de laquelle les chalutiers ont fait sonner leurs cornes de brume et brûler des fumigènes.

La plupart des bateaux étaient normands, mais quelques-uns venaient de Boulogne-sur-Mer. «Arrêtons le massacre», pouvait-on lire sur un mannequin en ciré jaune pendu par le cou à un chalutier du Pas-de-Calais.

Le même nombre de bateaux, normands mais aussi bretons, manifestait au même moment devant la rade de Cherbourg, selon un photographe de l'AFP. «Non aux éoliennes qui détruisent la mer», «touche pas à ma mer», étaient certains slogans visibles sur les pancartes brandies par les manifestants. Les pêcheurs ont ensuite manifesté à terre au Havre comme à Cherbourg, où ils ont tenté d'accéder au quai selon La Presse de la Manche, donnant lieu à des tensions avec les forces de l'ordre, comme on peut le voir sur ces images.

Selon Ouest-France, les pêcheurs ont percé des brèches dans les grillages qui protègent LM Wind Power, un constructeur de pales d’éoliennes. En réaction, la police a tiré quelques grenades lacrymogènes.

Contrairement à nombre de pays européens comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark ou la Suède, la France ne compte encore aucun parc éolien au large de ses côtes. Mais au moins huit sont en projet, dont quatre au large de la Normandie.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»