«Gros salaire, grosse cylindrée» : le dirigeant d'une ONG d'aide aux migrants et aux SDF critiqué

«Gros salaire, grosse cylindrée» : le dirigeant d'une ONG d'aide aux migrants et aux SDF critiqué© Lisa LAKE Source: AFP
Une Audi Q7 dans les rues de Philadelphie, aux Etats-Unis, le 16 avril 2016 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le Canard enchaîné a révélé qu'Arthur Anane, le dirigeant de l'association Equalis, touche un salaire de 11 400 euros et bénéficie d'une luxueuse voiture de fonction. Un train de vie luxueux qui fait polémique.

Dans un article intitulé «Un centre pour migrants, ça rapporte énormément» publié le 22 septembre, le Canard enchaîné dévoile les rémunérations élevées et les luxueuses voitures de fonction dont bénéficient les cadres de l'association Equalis, et en particulier son président, Arthur Anane. «Gros salaire, grosse cylindrée : chez Equalis, association d'aide aux réfugiés et aux sans-abris, le directeur roule en carrosse», sous-titre le journal. 

«Arthur Anane, le patron d'Equalis, s'est ainsi octroyé un salaire de 11 400 euros nets par mois et une Audi Q7 de fonction pour voler encore plus vite au secours des migrants», écrit l'hebdomadaire de presse satirique et d'enquête, qui précise que ce véhicule «coûte en leasing la bagatelle de 2 097 euros par mois à l'associationet à l'une de ses filiales». Le Canard enchaîné ajoute qu'Arthur Anane «a aussi droit à 533 euros mensuels pour se loger». Toujours selon l'hebdomadaire, le commissaire aux comptes a refusé de certifier la gestion d'Equalis le 3 juin dernier, «saisissant le parquet de Melun dans la foulée».

Equalis est née en 2020 de la fusion de trois associations (La Rose des Vents, Agir Combattre Réunir et Via Habitat). Elle gère plus de 70 établissements sur neuf départements, majoritairement en Ile-de-France. Comme le précise Le Figaro, l'association compte près de 1 000 salariés, pour un budget majoritairement financé par des fonds publics d'environ 85 millions d'euros en 2020. Sept directeurs adjoints bénéficieraient de salaires compris entre 94 000 et 130 000 euros bruts annuels, et dix salariés auraient des voitures de fonction, toujours selon le Canard.

Arthur Anane est le dirigeant d'Equalis depuis sa création. Travailleur social de carrière, il a été décoré de la Légion d'Honneur en 2016.  Il s'est exprimé sur sa rémunération en ces termes auprès de l'hebdomadaire : «Cette somme peut paraître scandaleuse, mais elle intégrait le paiement de congés non pris puisque Equalis est la fusion de deux associations que je dirigeais déjà.»

Un «business» financé par «des fonds publics»

Les déclarations du Canard enchaîné ont entraîné de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Le député européen du Rassemblement national Gilbert Collard a commenté l'article en ces termes : «L'industrie de la charité "migrant business" ça rapporte gros : Arthur Anane, patron d'Equalis qui gère des centres pour migrants, touche 11 400 € net par mois et roule en Audi Q7, tout cela avec vos impôts bien sûr !»

«Ils critiquent notre soi-disant manque d'humanité, mais ils font leur propre business avec l'argent des Français et profitent de la misère des migrants. Il est temps de mettre un terme à ces business juteux!», a estimé Philippe Torre, maire de Berlancourt, conseiller régional des Hauts-de-France et délégué départemental du Centre national des indépendants et paysans (CNIP).

Le journaliste Michel Grossiord a quant à lui évoqué des «extravagances dans le train de vie financée par des fonds publics», en faisant référence au «scandale révélé par le Canard enchaîné».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»