Dixième samedi de mobilisation contre la généralisation du pass sanitaire

Dixième samedi de mobilisation contre la généralisation du pass sanitaire© BenoÎt TESSIER Source: Reuters
Une manifestation contre le pass sanitaire, à Paris, le 11 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Ce 18 septembre est le dixième samedi de mobilisation contre le pass sanitaire. Environ 180 manifestations sont prévues partout en France, dont trois rien qu'à Paris.

Mise à jour automatique
  • A 18h, le ministère de l'Intérieur avait recensé 80 000 manifestants, dont 6 100 à Paris, contre 121 000 manifestants samedi dernier et 140 000 la semaine précédente. Ils étaient 237 000 participants le 7 août. 

  • Selon des manifestants interrogés par notre reporter, le pass sanitaire est «une mesure policière qui n'a aucune justification sanitaire» et un «pass politique».

  • A Montpellier, le cortège était composé de 3 000 personnes selon la préfecture.

    Les manifestants étaient 2 100 à Lille, selon la préfecture, 100 de plus que le samedi précédent.

  • A Toulouse, ils étaient 1 500 manifestants anti-pass sanitaire à battre le pavé, selon la préfecture. Des centaines de personnes ont scandé «Toulouse, Toulouse, antifa» dans le défilé ou «A bas, l'Etat, les flics et les fachos», selon l'AFP.

  • D'après L'Indépendant, le nombre de manifestants a diminué à Perpignan. Ils n'auraient été que 800, soit deux fois moins que la semaine dernière.

  • D'après les chiffres de la préfecture, relayés par LyonMag, il y aurait eu un total de 1 500 participants dans les cortèges lyonnais (500 pour la manifestation de l'hôpital Edouard-Herriot, 1 000 pour celle des Brotteaux).

  • «Arrivés rue Réaumur certains manifestants ont décidé de poursuivre la mobilisation. Ils sont à présent regroupés par les forces de l'ordre à proximité de la porte St Denis et ont ordre de se disperser», a rapporté notre journaliste Estelle Farge depuis le IIe arrondissement de Paris.

  • Comme l'a rapporté l'agence d'images Hors-zone press, au moins plusieurs dizaines de manifestants ont pénétré à l'intérieur de la gare de l'Est à Paris.

    «Marchant vite pour distancer les FDO, le cortège débarque dans la gare de l'est et en ressort illico», a également relaté le journaliste Wladimir Garcin-Berson, vidéo à l'appui.

  • A Toulouse, une foule d'opposants au pass sanitaire a défilé dans le centre-ville malgré la pluie.

    Ainsi qu'en témoignent plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux, la manifestation a donné lieu à des tensions entre certains membres du cortège et les forces de l'ordre.

  • «C'est un mouvement qui perdure mais qui n'a pas le même volume de mobilisation qu'il y a encore quelques semaines pour plusieurs raisons», a estimé à l'antenne de RT France Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire.

    «Au début du mouvement, l'exécutif avait une communication très ferme, voire considérée comme provocatrice par les manifestants [...]. Depuis, l'exécutif est dans une situation d'attente en pensant que le mouvement va naturellement s'essouffler», a-t-il encore analysé.

Découvrir plus

De nouvelles manifestations sont prévues dans de nombreuses villes de France, ce 18 septembre, afin de protester contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale dans certaines professions.

A Paris, des Gilets jaunes s'élanceront à partir de 12h de la place du Maréchal Juin (XVIIe arrondissement) pour aller jusqu'à Sentier (IIe arrondissement). Une autre manifestation menée par la militante Sophie Tissier (Force jaune) ira de la Place Laroque (VIIe arrondissement) jusqu'à Port-Royal (Ve). A 14h, la manifestation des Patriotes, menée par Florian Philippot se dirigera de la place du Trocadéro (XVIe arrondissement) vers le Champs-de-Mars (VIIe).

La police redoute d'éventuelles «tensions» à Toulouse, Nantes, Bordeaux et Paris. Le 11 septembre, des heurts avaient éclaté dans la capitale entre manifestants et forces de l'ordre dès la matinée puis en fin de journée autour du Palais-Royal, donnant lieu à 104 interpellations.

Selon une source policière, 17 000 manifestants contre le pass sanitaire sont attendus dans les trois cortèges parisiens, et 80 000 à 120 000 dans le reste de la France. Un nombre stable par rapport au précédent samedi de mobilisation, qui avait rassemblé 121 000 manifestants sur l'ensemble du territoire selon le ministère de l'Intérieur. Le collectif de comptage indépendant Le Nombre jaune avait quant à lui estimé le nombre de manifestants présents dans toute la France, le 11 septembre, à minimum 193 477.

Mesure très contestée par une partie des manifestants, l'obligation vaccinale pour les personnels de santé est entrée en vigueur le 15 septembre pour 2,7 millions de salariés. Le pass sanitaire devrait quant à lui être appliqué aux 12-17 ans à partir du 30 septembre, bien qu'Emmanuel Macron envisage la levée de certaines contraintes devant la baisse de l'épidémie de Covid-19.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»