Tests Covid : les données personnelles d'environ 1,4 million de personnes dérobées à l'AP-HP

- Avec AFP

Tests Covid : les données personnelles d'environ 1,4 million de personnes dérobées à l'AP-HP© Stéphane de Sakutin Source: AFP
Devant la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a communiqué avoir été victime d'un vol massif de données à l'été 2021. Ces données incluent «l'identité, le numéro de sécurité sociale et les coordonnées des personnes testées». La Cnil a ouvert une enquête.

Les données personnelles d'environ 1,4 million de personnes – qui ont effectué un test de dépistage du Covid-19 en Ile-de-France mi-2020 – ont été dérobées lors d'une «attaque informatique», a annoncé ce 15 septembre l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Cette attaque a été «conduite au cours de l'été et confirmée le 12 septembre», a indiqué dans un communiqué l'AP-HP, qui a ajouté avoir porté plainte auprès du procureur de Paris.

Les faits ont également été signalés à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) et à l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (Anssi). La Cnil a communiqué avoir «ouvert une enquête sur cette violation».

Les pirates n'ont pas visé le fichier national des tests de dépistage (SI-DEP) mais «un service sécurisé de partage de fichiers», utilisé «de manière très ponctuelle en septembre 2020» pour transmettre à l'Assurance maladie et aux agences régionales de santé (ARS) des informations «utiles au contact tracing».

Des tests réalisés mi-2020 en Ile-de-France

Ces données incluent «l'identité, le numéro de sécurité sociale et les coordonnées des personnes testées», ainsi que «l'identité et les coordonnées des professionnels de santé les prenant en charge, les caractéristiques et le résultat du test réalisé», mais ne contiennent «aucune autre donnée médicale». Au total, «les fichiers dérobés concernent environ 1,4 million de personnes, presque exclusivement pour des tests réalisés mi-2020 en Ile-de-France», précise l'AP-HP, assurant que les intéressés «seront informés individuellement dans les prochains jours».

L'institution reconnaît que «le vol pourrait être lié à une récente faille de sécurité de l'outil numérique» qu'elle utilise pour le partage de fichiers, dont «les accès ont été immédiatement coupés en attendant la fin des investigations». Ces dernières «se poursuivent pour déterminer l'origine et le mode opératoire de cette attaque». Le ministère de la Santé a indiqué à l'AFP avoir lui aussi «décidé de porter plainte», afin «que toute la lumière soit faite sur cette fuite, ses conséquences, et que toutes les mesures nécessaires soient prises pour qu'un tel événement ne se reproduise pas».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»