Macron et Blanquer hués à leur arrivée dans une école à Marseille pour la rentrée des classes

Macron et Blanquer hués à leur arrivée dans une école à Marseille pour la rentrée des classes© POOL Source: Reuters
Vidéo
Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron en visite dans une école de Melun le 26 avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer ont été copieusement hués par les habitants d'un des quartiers nord de Marseille lors de leur arrivée pour assister à la rentrée scolaire de cette école du 13ème arrondissement.

Rentrée sous les huées pour le président de la République et le ministre de l'Education nationale alors qu'ils arrivaient dans une école des quartiers nord de Marseille dans le 13ème arrondissement pour assister à la rentrée des classes. L'important dispositif policier n'aura pas dissuadé les habitants d'exprimer leur mécontentement. 

C'est Jean-Michel Blanquer, précédant le président de la République, qui a d'abord été sifflé par les habitants, certains lui reprochant ses récentes déclarations sur l'achat «d'écrans plats» avec la prime de rentrée scolaire. Le ministre de l'Education avait assuré le 29 août que l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ne servait pas toujours à l'achat de fournitures pour les enfants : «On sait bien qu'il y a parfois des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu'à d’autres moments», avait-il déclaré lors d'un entretien télévisé sur France 3. 

Le chef de l'Etat visiblement à l'écoute, accompagné également du maire de Marseille et de l'adjointe au maire Samia Ghali, a pu ensuite discuter avec les élèves de l'école puis avec certains membres du personnel enseignant.  Un professeur a égrené les problèmes, soulignant que ses élèves «méritent mieux» et ne doivent pas grandir dans «l'idée qu'ils méritent ça».

 Ça nous fait du bien : car dans les quartiers Nord on est un peu oublié

«On va faire ça ensemble», a répondu Emmanuel Macron à ceux qui l'interpellaient. «Ça nous fait du bien : car dans les quartiers Nord on est un peu oublié», a confié Narwel à l'AFP à propos de cette visite présidentielle qui s'est poursuivie par un jeu de question-réponse sous l'oeil des caméras.

Macron devrait annoncer la participation de l'Etat au plan de rénovation de la ville

Cette visite de terrain sera suivie par une visite à l'hôpital de La Timone avant la présentation en milieu d'après-midi au palais du Pharo du plan «Marseille en grand». Ce programme a été «co-produit avec les collectivités», a précisé l'Elysée, sans en dévoiler le montant exact, qui devrait dépasser le milliard d'euros.

Emmanuel Macron devrait notamment annoncer la participation de l'Etat au vaste plan de rénovation lancé par la municipalité pour plus de 200 des 472 écoles de la ville. Ici «les écoles sont indignes de la République», a résumé Benoît Payan, le maire de la ville, évaluant à 1,2 milliard d'euros les besoins de financement de la première tranche.

A son arrivée à l'Hôtel de Ville de la cité phocéenne le 1er septembre, Emmanuel Macron avait déjà essuyé sifflets, huées et slogans hostiles, malgré le dispositif de sécurité mis en place. La visite présidentielle survient dans un climat sécuritaire local particulièrement dégradé.

Près de 12,3 millions d'élèves, avec un masque sur le nez dès le CP, et 866 500 enseignants, font leur rentrée ce 2 septembre en France. «Il faut d'abord avoir un sentiment de sérénité, la rentrée est préparée, les élèves seront là, les professeurs aussi, le protocole [sanitaire] est clair», a déclaré le 1er septembre Jean-Michel Blanquer, sur les ondes de France Inter à propos de cette deuxième rentrée en période de Covid-19. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»