«Touche pas à Raoult»: des manifestants anti-pass sanitaire affichent leur soutien à l'infectiologue

«Touche pas à Raoult»: des manifestants anti-pass sanitaire affichent leur soutien à l'infectiologue© FRANCOIS LO PRESTI Source: AFP
Un manifestant tient une pancarte sur laquelle on peut lire «Touche pas à Raoult» à Lille, lors d'une journée nationale de protestation contre le pass sanitaire, le 21 août 2021.
Suivez RT France surTelegram

A Marseille, devant l'IHU Méditerranée Infection, ou encore à Paris, munis de pancartes à son nom, de nombreux manifestants anti-pass sanitaire ont apporté leur soutien à Didier Raoult, que l'AP-HM ne souhaite pas reconduire à la tête de l'IHU.

A Marseille le 21 août, plusieurs milliers de manifestants contre le pass sanitaire se sont rendus devant l'Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses dirigé par Didier Raoult, l'infectiologue très en vue depuis le début de la pandémie, entre autres pour sa promotion de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine comme traitement contre le Covid-19. 

Chantant La Marseillaise, ils lui ont exprimé leur franc soutien, après les déclarations du nouveau directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille François Crémieux, qui ne souhaite pas reconduire l'infectiologue mondialement reconnu à la tête de l'IHU Méditerranée Infection.  «Merci professeur Raoult», «Raoult on a encore besoin de vous», «Honneur au professeur Raoult et au professeur Fouché», pouvait-on notamment lire sur les pancartes.

C’est quoi son péché mortel, c’est d’avoir soigné les gens ?

A Paris, face à des milliers de manifestants, le président des Patriotes Florian Philippot a également vigoureusement défendu l'infectiologue : «Ils veulent honteusement l'évincer !» 

«C’est quoi son péché mortel, c’est d’avoir soigné les gens ? C’est d’avoir dépisté avant les autres ? C’est d’avoir dit avant les autres qu’il y avait des variants ? C’est d’avoir dénoncé des conflits d’intérêts et de la corruption ? C’est ça son péché mortel ? Eh bien c’est triste pour la science et c’est triste pour la France», a-t-il lancé face à la foule, avant que celle-ci ne scande «Touche pas à Raoult !»

Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, François Crémieux, a confirmé le 19 août à l'AFP la volonté de l'AP-HM de «tourner la page» Didier Raoult à la tête de l'IHU Méditerranée Infection et de lui trouver un successeur après sa retraite fin août. Et ce, alors que Didier Raoult aurait formulé une demande de prolongation pour trois ans de son activité de directeur de l'IHU, sous la forme d'un contrat de cumul emploi-retraite qui lui aurait été refusé par l'AP-HM, selon Le Monde et La Provence.

La possibilité d'une mise au ban du professeur spécialiste des maladies infectieuses a provoqué de nombreuses réactions, à l'image du mot-dièse #TouchePasARaoult, bien placé dans les tendances de Twitter le 19 août.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix