La préfecture de Police s'explique après les coups de feu tirés à Stains lors d'une intervention

La préfecture de Police s'explique après les coups de feu tirés à Stains lors d'une intervention© DENIS CHARLET Source: AFP
Vidéo
Cliché pris à Lille le 3 décembre 2019 (mage d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La préfecture de Police a mis en ligne une vidéo dans laquelle elle revient sur le contrôle de police survenu à Stains dans la nuit du 16 août et pendant lequel des fonctionnaires ont fait usage de leur arme à feu. L'IGPN a été saisie.

Le 16 août à 1h30 du matin, dans la commune de Stains (Seine-Saint-Denis), des policiers ont ouvert le feu sur le conducteur et le passager d'un véhicule lors d'un contrôle effectué, d'après la préfecture, à la suite d'un refus d'obtempérer. Une enquête est en cours et le pronostic vital des occupants du véhicule est engagé.

Une vidéo de l'incident a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. On peut y voir deux policiers ouvrant le feu à de multiples reprises sur le véhicule.  

Attention, les images ci-dessous peuvent heurter la sensibilité

La préfecture de Police a mis en ligne le 16 août dans la journée une vidéo pour expliquer sa version des faits.

«Lundi 16 août 2021, à 1h30, au niveau du boulevard Maxime Gorki, suite à un refus d’obtempérer, les policiers sont venus contrôler le conducteur d’un véhicule, qui, après avoir coupé le contact, a remis le contact et a brusquement fait marche arrière, percutant ainsi le fonctionnaire de police qui était en protection», explique tout d'abord la porte-parole de la préfecture.

«Le deuxième policier qui était au contact du conducteur du véhicule a tenté d’immobiliser le véhicule et a été entrainé sur plusieurs mètres par le conducteur du véhicule qui a fait une marche avant», poursuit-elle.

«Les deux policiers ont fait usage de leur arme administrative. Le conducteur et le passager ont été transportés à l’hôpital avec un pronostic vital engagé. Les deux policiers, également blessés, ont été transportés à l’hôpital», ajoute-t-elle.

«Une enquête est en cours, la police judiciaire du 93 est saisie des faits de même que l’Inspection générale de la police nationale», conclut-elle.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»