«N'attendez pas» : le patron de Sanofi plaide pour les vaccins déjà disponibles contre le Covid-19

- Avec AFP

«N'attendez pas» : le patron de Sanofi plaide pour les vaccins déjà disponibles contre le Covid-19© Benoit Tessier Source: Reuters
Vidéo
Un policier français devant le siège de Sanofi à Paris, le 4 février 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que le groupe pharmaceutique français ne commercialisera pas de vaccin contre le Covid-19 «avant plusieurs mois», son président Olivier Bogillot a plaidé pour une utilisation dès à présent des «vaccins autorisés par les autorités sanitaires».

Le président de Sanofi France Olivier Bogillot a appelé le 9 août les Français à se faire vacciner dès «maintenant» contre le Covid-19 avec les vaccins disponibles, sans attendre le vaccin de Sanofi qui «n'arrivera pas avant plusieurs mois», position saluée par plusieurs médecins sur les réseaux sociaux.

«N'attendez pas pour vous faire vacciner! [...] Attendre ne fait qu'augmenter le risque et prolonger la circulation du virus», a écrit le responsable du groupe pharmaceutique français dans un message posté sur le réseau social LinkedIn. «Nous voulons tous sortir de cette crise, alors je vous le dis en responsabilité, n'attendez pas, c'est maintenant qu'il faut se faire vacciner !» a-t-il ajouté, alors que son groupe a annoncé la sortie de son premier vaccin contre le Covid-19 pour décembre.

«Les vaccins autorisés par les autorités sanitaires sont sûrs et efficaces. Ils sauvent des vies, épargnent de graves conséquences de la Covid-19, ralentissent sa circulation et préservent également les hôpitaux d'une nouvelle vague d'hospitalisations évitables, ce qui leur permet [...] de se concentrer sur les malades non Covid-19 qui nécessitent des soins», plaide le responsable. «Les semaines qui viennent seront déterminantes pour la rentrée de septembre», a-t-il également écrit.

Deux types de vaccins en préparation

Sanofi, qui a été l'objet de nombreuses critiques de responsables politiques lui reprochant de n'avoir pas été en mesure de développer un vaccin anti-Covid-19 aussi vite que d'autres laboratoires ou pays, a deux fers au feu sur le sujet du coronavirus. 

D'une part, le groupe a promis de mettre sur le marché en décembre un premier vaccin élaboré selon les méthodes traditionnelles, et d'autre part il travaille avec le groupe américain Translate Bio (dont il a annoncé début août le rachat qui devrait être effectif au troisième trimestre 2021) sur une technologie vaccinale de dernière génération dite à ARN messager, comme celle utilisée par les laboratoires Pfizer BioNTech ou Moderna.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»