«Il a sauté par la fenêtre et s’est enfui en courant» : un violeur en série agressé à son domicile

«Il a sauté par la fenêtre et s’est enfui en courant» : un violeur en série agressé à son domicile© Wikipédia commons
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Trois individus ont agressé le violeur multirécidiviste Patrick Trémeau à son domicile de Saint-Denis, où il s'était installé à la mi-juillet, quelques semaines après sa dernière remise en liberté.

Ainsi que le rapporte Le Parisien, le violeur multirécidiviste Patrick Trémeau a été agressé à son domicile dans la nuit du 6 au 7 août, dans la ville de Saint-Denis (93) où il s’était discrètement installé à la mi-juillet.

Trois personnes se faisant passer pour des policiers auraient brisé la porte de sa chambre, vers 1h15 du matin, selon une source judiciaire citée par le quotidien francilien qui précise : «Il a sauté par la fenêtre et s’est enfui en courant, relate une source judiciaire. Les agresseurs l’ont rattrapé et violenté dans la rue.» L'homme âgé de 57 ans a été transféré à l'hôpital sans qu'on en sache plus sur son état de santé. Ses assaillants n'ont pour l'heure pas été interpellés.

Sur les réseaux sociaux, le maire socialiste de Saint-Denis Mathieu Hanotin a dénoncé le 7 août une «agression inacceptable». «Personne ne doit se substituer à la justice. Personne ne peut agresser impunément un homme au prétexte de désaccord avec les décisions judiciaires», a-t-il également écrit, appelant à ce que le projet de réinsertion de Patrick Trémeau soit concerté avec les élus locaux.

Patrick Trémeau a été condamné à trois reprises pour 18 viols commis notamment dans des parkings, au cours des années 1980 puis 1990. A l'occasion de sa dernière sortie de prison, le 17 juin 2021, le multirécidiviste avait été accueilli à Coulommiers, avant d'être contraint de quitter la ville sous la pression des habitants hostiles à son endroit. 

Selon un communiqué du parquet de Bobigny daté du 7 août, cité par Le Parisien, «Patrick Trémeau est astreint à plusieurs obligations et interdictions et est placé sous surveillance électronique mobile, afin de prévenir tout risque de réitération des faits».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»