Covid-19 : la Haute autorité de santé envisage l'obligation vaccinale dès 12 ans

Covid-19 : la Haute autorité de santé envisage l'obligation vaccinale dès 12 ans© STEPHANE MAHE Source: Reuters
Le gouvernement suivra-t-il les recommandations de la HAS pour l'obligation vaccinale des plus de 12 ans ? (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La présidente de la Haute autorité de santé (HAS), Dominique Le Guludec, s'est dite favorable à rendre obligatoire la vaccination, particulièrement pour toute la population de plus de 12 ans, dans le cas où l'épidémie rebondirait en France.

Invitée sur BFM TV le 2 juillet, la présidente de la Haute autorité de santé (HAS), Dominique Le Guludec, a évoqué la possibilité de rendre obligatoire la vaccination pour les plus de 12 ans : «[En fonction] de la situation épidémique, de ce qui va se passer, en fonction du taux de vaccination qu'on a atteint, il faudra l'envisager.»

Sur la vaccination des enfants de moins de 12 ans, elle a affirmé que des vaccins attendaient «l'autorisation de mise sur le marché» pour cet été. Puis, elle a ajouté qu'avant les moins de 12 ans, il y avait les 12-18 ans «sur lequel on peut et, nous [la HAS], on a dit : "On doit" [vacciner].»

«Enfin, on recommande», a-t-elle rectifié en justifiant que «même s'ils font peu de formes sévères», il y a pour Dominique Le Guludec «le PIMS, [...] le syndrome inflammatoire multiviscéral et [...] nos gamins n'ont plus besoin qu'on leur ferme des classes, il faut qu'ils mènent une vie normale». «Les aspects psychologiques sont majeurs pour eux», a-t-elle ajouté.

Pour motiver cette recommandation, elle a rappelé que la vaccination obligatoire n'était pas une «première» en évoquant celles qui sont exigées pour certains voyages ou pour des professions comme les soignants. Par voie de conséquence, elle a martelé qu'«il [faudrait] envisager» l'obligation vaccinale.

Alors que le gouvernement envisage une vaccination obligatoire pour les personnels de santé, elle a en outre déclaré : «Il n'est pas question de stigmatiser les soignants qui ont beaucoup donné dans cette crise. Ils ont un rôle important mais ils sont loin d'être les seuls.»

Dominique Le Guludec a malgré tout jugé que la situation était actuellement «bonne» et que les Français pourront «passer un été tranquille».

Le 3 juin, la Haute autorité de santé (HAS) avait déjà préconisé une ouverture par étapes de la vaccination des adolescents contre le Covid-19.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»