Jean-Christophe Cambadélis veut faire barrage médiatique au FN avec l'aide de Nicolas Sarkozy

Marine le Pen sur le plateau de Des Paroles et des Actes © Capture d'écran France 2
Marine le Pen sur le plateau de Des Paroles et des Actes

Le premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis a proposé à Nicolas Sarkozy de s'allier à lui pour saisir le CSA contre Marine le Pen, pour s'opposer à ce que la présidente du FN soit invitée dans une émission de France 2.

On se souvient de l'expression inventée par le Front National qualifiant les deux formations gouvernementales de « UMPS » (maintenant LRPS) pour pointer les similitudes entre ces deux partis politiques qui ne représenteraient finalement que les mêmes intérêts. Certains verront une illustration de ce concept dans la lettre que Jean-Christophe Cambadélis a envoyé au patron du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy, afin qu'ils saisissent ensemble le CSA.


S'émouvant que Marine le Pen soit invitée pour la «cinquième fois en prime time dans une émission de service public», le premier secrétaire du PS estime qu'il n'est «pas admissible» qu'elle bénéficie de « deux heures de publicité (…) au détriment des partis républicains ». En effet, M. Cambadélis semble craindre que le Front National remporte l'élection dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où la présidente du parti se présente.

Lire aussi : Régionales : Mélenchon en a assez d'être «harcelé» sur sa responsabilité en cas de victoire du FN

«Cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l'équité médiatique, qui plus est au profit d'un mouvement d'extrême droite» explique Jean-Christophe Cambadélis, avant d'ajouter qu'il est nécessaire de «porter un coup d'arrêt à la fascination, et à la promotion morbide de l'extrême-droite dans le pays» afin de faire un «rappel à l'ordre» et aux «valeurs» de la France.

David Pujadas, présentateur de Des paroles et des actes, interrogé par l'Obs à ce sujet, a rappelé que Marine le Pen avait été invité 4 fois sur 35 émissions et que le Front National avait au total occupé «12% du temps de parole» de l'émission ces trois dernières années, «soit le bas de la fourchette des obligations du CSA».

Lire aussi : Affaire Marine le Pen: Mélenchon remet en cause l'indépendance du parquet !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales