Départementales : un chef de file LR n'exclut pas de travailler avec des élus RN

- Avec AFP

Départementales : un chef de file LR n'exclut pas de travailler avec des élus RN© Philippe HUGUEN Source: AFP
Le logo des Républicains lors d'un meeting à Saint-André-lez-Lille, le 8 juin 2016 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Jean Sol a déclenché une polémique après avoir déclaré que, en cas de victoire des Républicains dimanche, il n'écartait pas la possibilité qu'un cadre du RN occupe une vice-présidence au sein du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Alors que la direction du parti Les Républicains exclut tout compromis avec le Rassemblement national, le chef de file du parti de droite aux élections départementales dans les Pyrénées-Orientales a déclaré ne pas écarter de travailler avec des élus RN après le second tour, déclenchant ainsi une polémique. 

«La démocratie fait qu'à un moment donné il faut être capables de travailler avec toutes les bonnes volontés, autour d'un projet, au service de notre département, sans exception, ni sectarisme», a déclaré le sénateur Jean Sol, interrogé sur une éventuelle alliance avec le RN après le 27 juin lors d'un débat organisé dans la soirée du 24 juin par France Bleu.

Il est possible de travailler avec toutes les bonnes volontés

Quelques heures après ce débat, l'équipe de campagne a précisé les propos du chef de file de la droite et du centre : Jean Sol n'exclut pas de travailler avec le RN, mais il n'exclut pas non plus de travailler avec la gauche, comme le précise France Info.

S'il pouvait se hisser à la tête du département à l'issue du scrutin, Jean Sol n'écarte pas la possibilité qu'un cadre du RN occupe une vice-présidence au sein du Conseil départemental. «Cela pourrait se faire, dans l'apaisement, sur la base d'une représentativité des différentes sensibilités et sur la mutualisation des compétences. [...] Il est possible de travailler avec toutes les bonnes volontés. En ce qui me concerne [la porte] est ouverte», a déclaré Jean Sol.

Le RN nourrit de grandes ambitions dans ce département, après avoir conquis la ville de Perpignan.

Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure s'est indigné de ce positionnement. «Jean Sol, qui a le soutien à la fois de Jean Castex et de Christian Jacob, a annoncé très tranquillement qu'il était prêt à un accord avec le Rassemblement national pour battre la gauche dans ce département», a-t-il dénoncé dans une vidéo publiée sur Twitter.

«Au moment même où nous avons fait le choix du retrait en Paca, le choix du barrage républicain, voilà que ces hypocrites sont en train de fissurer ce front républicain dans le département où Louis Aliot a déjà été élu maire il y a un an à Perpignan», a poursuivi le député, en demandant en conséquence aux Républicains de retirer à Jean Sol l'investiture LR.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»