Cacophonie gouvernementale après l'annonce de la fin du port du masque en extérieur le 1er juillet

Cacophonie gouvernementale après l'annonce de la fin du port du masque en extérieur le 1er juillet© Geoffroy Van Der Hasselt Source: Reuters
Jérôme Salomon le 28 mars 2020 à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Invité sur RTL le 14 juin, le directeur général de la Santé a fait savoir que le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire le 1er juillet prochain. Affirmation qui a été démentie dans la foulée par le ministère de la Santé.

Présent sur RTL le 14 juin, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a annoncé que le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire à partir du 1er juillet «si tout se pass[ait] bien». Toutefois, il restera obligatoire en intérieur et des mesures barrières seront maintenues. Une affirmation démentie dans la foulée par le ministère de la Santé, qui a rappelé qu'aucune décision n'avait «encore été prise».

Interrogé sur le port du masque en extérieur pour cet été, Jérôme Salomon a répondu : «On a un calendrier cohérent, progressif, lié à la situation, ce calendrier les Français l'ont parfaitement compris et respecté, et donc si tout se passe bien, on lèvera encore un certain nombre de contraintes le 30 juin, si les conditions le permettent.» Il a également demandé aux Français «encore un petit effort de sécurité».

«On a plutôt des bonnes nouvelles. Ce week-end, nous sommes passés sous la barre des 5 000 cas. Tant mieux. Mais il faut encore être très vigilants et prudents», a-t-il ajouté, précisant que le port du masque serait toujours obligatoire en intérieur et que des mesures barrières allaient être maintenues.

Le ministère de la Santé rappelle qu'«aucune décision n'a encore été prise»

Toutefois, quelques minutes après son intervention sur les ondes, le ministère de la Santé a rappelé auprès de l'AFP qu'«aucune décision n'a[vait] été prise concernant le port du masque en extérieur dans les prochaines semaines, qui reste donc la règle».

«Les experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle», a expliqué le ministère auprès de l'agence de presse.

Egalement interrogé sur une possible obligation vaccinale sur RTL, le directeur général de la Santé a estimé que la situation actuelle en France était «optimale». «Nous avons toutes les doses disponibles, nous avons tous les centres ouverts, nous avons tous les créneaux disponibles [...] C'est vraiment le moment de se faire vacciner», a-t-il fait valoir.

Il est enfin revenu sur la possibilité pour les Français de repousser l'injection de leur deuxième dose après leur retour de vacances. «On peut faire sa deuxième injection en revenant de vacances plutôt que de se dire qu'on va tout décaler. On a élargi le calendrier. On peut se faire vacciner un tout petit peu plus tôt et un peu plus tard», a-t-il assuré.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»