Migrants : la maire de Calais en appelle à «l'armée pour surveiller» la New Jungle

Migrants : la maire de Calais en appelle à «l'armée pour surveiller» la New Jungle© Pascal Rossignol Source: Reuters
Vue aérienne de la New Jungle de Calais

Natacha Bouchart, maire LR de la ville de Calais, était lundi matin l'invitée de la radio RMC. L'élue est revenue sur ce camp de migrants installé en périphérie de la ville et qui accueille aujourd'hui environ 6 000 personnes.

«Il faudrait peut-être un préfet à l'immigration qui n'existe pas et il faudrait peut-être que l'armée vienne pour surveiller ce lieu», a déclaré le maire de Calais à RMC info, évoquant cette «ville de 6 000 personnes où l'on ne sait pas trop ce qu'il s'y passe à l'intérieur».

Découvrir : Eglise, école, épiceries, la «jungle» de Calais s'organise

Développant encore son point de vue, Natacha Bouchart a ajouté : «il ne serait pas inopportun de demander à ce que l'armée puisse venir surveiller, rassurer, peut-être démanteler certains réseaux qui peuvent exister».

Depuis janvier, un camp de migrants, baptisé «New Jungle», s'est formé à environ une heure de marche du centre-ville de Calais et à proximité d'un centre d'accueil de jour. Selon l'AFP, qui a consulté des documents d'urbanisme, le bidonville serait majoritairement situé en zone Seveso, en raison de sa proximité immédiate avec deux usines chimiques. Les migrants qui y vivent, viennent principalement de la corne de l'Afrique, du Moyen-Orient et d'Afghanistan et tentent pour la plupart de se rendre en Angleterre en montant à bord de camions qui traversent la Manche.

Lire aussi : Un réfugié électrocuté sur le site du tunnel sous la Manche

Au début du mois octobre, le ministère de l'Intérieur avait annoncé le renforcement des forces de police dans la région. Aujourd'hui près de 750 hommes (CRS et gendarmes) sont déployés dans le Calaisis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»