«Sale n*******» : agression verbale et insultes racistes devant un restaurant de Cergy

«Sale n*******» : agression verbale et insultes racistes devant un restaurant de Cergy© Capture d'écran/Twitter/@pablopicasshoe
Vidéo
L'homme ayant proféré des insultes racistes à Cergy le 30 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Un individu a proféré de violentes insultes racistes à une femme qui filmait une altercation avec un livreur, survenue pour un motif inconnu devant le restaurant Brasco à Cergy. Une enquête a été ouverte.

C'est devant le restaurant Brasco à Cergy (Val d'Oise) qu'a eu lieu une violente agression verbale le 30 mai. Un individu a ainsi proféré des insultes racistes à une femme qui filmait une altercation survenue avec un livreur pour une raison inconnue dans l'immédiat.

Des insultes telles que «je n**** ta mère», «sale noire» ou des revendications de la traite négrière arabo-musulmane ont été proférées à plusieurs reprises par l'individu qui n'a pas craint de dévoiler son visage, menaçant physiquement la personne qui le filmait.

«Espèce de négresse, espèce de sale noire, personne te touche même avec un bâton. Espèce de s*****. Wallah même avec un doigt de pied je te touche pas [...] Pendant 800 ans on vous a vendu comme du bétail. Bande de p**** de m**** n***** vos mères. Je suis Algérien, nous les Algériens on vous a vendu comme du bétail, comme du maïs bande de bâtards», peut-on entendre sur l'une des vidéos diffusées.

Plusieurs extraits ont été mis en ligne sur Twitter avant de susciter de nombreuses réactions sur le réseau social, faisant entrer Cergy dans les tendances dans la catégorie France dans la matinée du 31 mai. L'indignation provoquée par la vidéo a ainsi poussé l'enseigne de restauration rapide à réagir sur Facebook.

«Suite à l’incident survenu hier soir sur le parvis, nous tenons à préciser qu’il ne s’agit absolument pas d’un de nos employés mais d’un livreur Uber Eats. Le restaurant Brasco n’a aucun livreur en direct et passe par des plateformes qui visiblement ne vérifie pas le profil de leurs employés», a-t-elle fait valoir, ajoutant : «Nous allons porter plainte dans la matinée afin de faire en sorte que cela ne se reproduise plus.»

Il ne s’agit absolument pas d’un de nos employés mais d’un livreur Uber Eats

Le doute plane sur le rôle de la personne à l'origine des insultes racistes et de ses liens avec le restaurant Brasco. Si l'enseigne nie tout lien avec elle, affirmant qu'il s'agit d'un livreur et qu'elle portera plainte, les nombreux commentaires réagissant au communiqué semblent prétendre le contraire. L'individu lui-même clame dans la vidéo qu'«[il] travaille ici», sans que l'on ne sache s'il parle du restaurant ou de la ville de Cergy. Contacté par RT France, le restaurant n'a pour le moment pas répondu à nos questions.

La Ligue de défense noire africaine (LDNA) s'est rapidement emparée du sujet en reprenant la vidéo sur Twitter dès le 31 mai au matin. «Encore une nouvelle agression négrophobe d’un livreur fast-food venu récupérer une commande à livrer, et on ne sait pas pourquoi, il se fait agresser par un individu très hostile aux noirs», a-t-elle regretté.

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a annoncé que sa «commission juridique étudie sans attendre les éléments du dossier et agira en conséquence». 

Le conseiller national Les Républicains Stéphane Tikki à lui aussi dénoncé l'agression et s'interroge sur la lenteur de «la réaction des mouvements anti racistes. J’espère que justice sera faite car le racisme n’est pas une opinion mais un délit».

De son côté, la police nationale du Val d'Oise a fait savoir sur Twitter qu'une enquête était ouverte «pour identifier l'auteur et établir les faits».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix