«Artiste, c’est un métier ?» : des affiches de la mairie de Bordeaux irritent les acteurs culturels

«Artiste, c’est un métier ?» : des affiches de la mairie de Bordeaux irritent les acteurs culturels© AFP / PHILIPPE LOPEZ
images
L'hôtel de ville de Bordeaux (Gironde) le 3 juillet 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une campagne de communication de la ville de Bordeaux a suscité l'indignation dans le milieu culturel en raison d'affiches jugées offensantes pour le secteur. La directrice de communication de la ville a regretté cette polémique.

La mairie de Bordeaux dirigée par l'élu EELV (Europe écologie les Verts) Pierre Hurmic, s'est attirée les foudres de nombreux acteurs culturels en menant une campagne d'affichage dont le but était d'inviter les Bordelais à s'exprimer sur le thème de la culture dans le cadre d'un forum participatif. La ville souhaitait impliquer les habitants pour définir les orientations de la politique culturelle de la ville.

Dans ce but, fin mars, de nombreuses affiches ont fleuri dans les rues de la capitale girondine afin d'inviter les Bordelais à s'exprimer et à débattre autour de ce sujet. Le parti pris graphique de ces affiches était, selon la mairie, de mettre en avant diverses questions que les citoyens étaient susceptibles de se poser.

Parmi les trois affiches, deux n'ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux : «Artiste, c’est un métier ?», «La culture, ça coûte trop cher ?» alors même que les milieux culturels et artistiques sont touchés de plein fouet par les mesures sanitaires.

Sur Twitter, de nombreux internautes se sont indignés face à ces affiches qu'ils jugent maladroites voire offensantes pour la profession. Le directeur du festival de Musiques-en-Vercors, Franck Masquelier, s'est notamment demandé s'il pouvait y avoir «plus désastreux pour nos métiers ?».

Un autre internaute, passablement agacé, juge que «ces questions dirigées sont une honte» avant d'inviter tous ceux qui le souhaitent à se plonger dans la vie d'un artiste, ne serait-ce qu'une année.

Tout aussi agacé, un autre s'interroge : «nous pouvons aussi poser la question : "Les élus, ça coûte trop cher ?"».

Comme le rapporte l'antenne bordelais du site Rue89, la directrice de la communication à la mairie de Bordeaux, Claire Bouchareissas, a regretté cette polémique qui «décrédibilise le forum voulu comme un formidable outil de participation».

Elle a assuré que la mairie poursuivait deux objectifs avec cette campagne de communication : «Interpeller les Bordelais et les inciter à participer. Sur le premier point, force est de constater que c’est réussi mais malheureusement pas dans le bon sens ! «Il faut comprendre qu’on parle à tout le monde, et pas seulement aux artistes», a-t-elle précisé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix