Violences urbaines à Evreux : six jeunes âgés entre 12 et 20 ans interpellés

Violences urbaines à Evreux : six jeunes âgés entre 12 et 20 ans interpellés© THOMAS COEX Source: AFP
Un policier de la brigade anti-criminalité (BAC) effectue une patrouille de nuit à Paris le 16 octobre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'issue des incidents qui ont secoué le quartier de la Madeleine à Evreux le soir du 3 avril, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de six individus dont le plus jeune a 12 ans. Gérald Darmanin promet un renforcement des effectifs.

Six jeunes de 12 à 20 ans ont été interpellés à la suite d'incidents dans la soirée du 3 avril dans le quartier de la Madeleine à Evreux (Eure) selon le parquet. Le plus jeune a été remis en liberté le matin du 4 avril, tandis que les cinq autres étaient toujours en garde à vue l'après-midi. 

Appelés vers 22h pour des feux de containers, les policiers ont été accueillis à leur arrivée par une vingtaine de tirs de mortiers d'artifice. Les forces de l'ordre ont été à nouveau prises à partie un peu plus tard par une nouvelle série de tirs de mortiers d'artifice et des cocktails Molotov, selon la même source, précisant que ces incidents ont pris fin entre minuit et une heure du matin.

Gérald Darmanin annonce des renforts 

«Afin de faire respecter l’ordre républicain, Gérald Darmanin annonce qu’un renfort exceptionnel de 73 effectifs sera déployé [dans la soirée du 4 avril]», annonce un communiqué de l'Intérieur qui fait état de quatre policiers blessés. 

«Par ailleurs, dans le cadre du plan voulu par le président de la République de 10 000 créations de postes de policiers et gendarmes sur le quinquennat, Gérald Darmanin annonce que 5 policiers supplémentaires seront affectés en 2021 à la circonscription de sécurité publique (CSP) d’Evreux dont 3 dès le mois de mai prochain», précise le texte.

De son côté, le syndicat Unsa Police déplore, dans un communiqué, le fait que «quatre de nos collègues ont été blessés dont l'un avec 21 jours d'ITT».

«Nous condamnons fermement ces actes et espérons rapidement une réponse pénale a la hauteur de ces agissements», ajoute le syndicat qui appelle à un «apport en effectif conséquent et durable en réponse aux nombreux incidents constatés». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix