Nouvelle manifestation contre la loi séparatisme et l'islamophobie à Paris

Nouvelle manifestation contre la loi séparatisme et l'islamophobie à Paris© RT France, @lucas_rtfrance
images
Manifestation contre l'islamophobie et le projet de loi sur le séparatisme, le 21 mars 2021 à Paris.

A l'appel du Front contre l'islamophobie et pour l'égalité des droits pour tou-te-s, des manifestants battent le pavé de Paris contre le projet de loi séparatisme et l'islamophobie. Une mobilisation similaire s'était tenue, notamment, le 14 mars.

Quelques dizaines de manifestants contre l'islamophobie et le projet de loi séparatisme se sont rassemblés ce 21 mars place du Châtelet, à Paris, à partir de 13h.

Un cortège s'est mis en branle autour de 14h15, en direction de la place de la République.

«Prendre pour prétexte les violences sexistes pour mener des politiques racistes et islamophobes, pour s'en prendre à nos libertés individuelles, c'est du racisme, pas du féminisme !», a notamment martelé une militante au micro, lors de cette mobilisation.

Des militants antifas ont rejoint la mobilisation parisienne.

Les protestataires répondaient à l'appel Front contre l'islamophobie et pour l'égalité des droits pour tou-te-s (réunissant plusieurs organisations), qui a également invité à la mobilisation dans d'autres villes de France. Des rassemblements sont ainsi prévus à Lyon place Bellecour à partir de 14h et à Nantes, à 15h.

Le Front contre l'islamophobie et pour l'égalité des droits pour tou-te-s dénonce, dans un texte notamment relayé sur le site paris-luttes.info, «un tsunami de propos [venant de l'exécutif] et de lois racistes et liberticides comme celles sur le séparatisme et sur la sécurité globale».

«Avec un cynisme démesuré, le gouvernement instrumentalise le terrorisme, ses victimes et nos émotions pour faire de chaque musulman.e un ennemi de l’intérieur. De la chasse à de prétendus "signaux faibles" à la focalisation sur le port du foulard, à travers une pluie d’amendements à ce projet de loi, nos vies, nos coutumes, nos pratiques, notre foi sont épiées, traquées, disséquées, essentialisées, stigmatisées et infériorisées», argumente-t-il également.

Le projet de loi «confortant le respect des principes de la République», dit loi contre le «séparatisme» récemment adopté par la commission des Lois du Sénat, arrivera en première lecture dans l'hémicycle du palais du Luxembourg à partir du 30 mars, pour deux semaines. Pour ses rapporteures Jacqueline Eustache-Brinio (LR) et Dominique Vérien (centriste), il «constitue un premier pas dans la mobilisation de tous contre la fragmentation de la République».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»