Verdun : policiers pris à partie et mission locale incendiée dans la nuit de vendredi à samedi

- Avec AFP

Verdun : policiers pris à partie et mission locale incendiée dans la nuit de vendredi à samedi© Regis Duvignau Source: Reuters
(image d'illustration).

Trois voitures et la mission locale d'un quartier de Verdun ont été incendiés dans la nuit du 19 au 20 mars, après que des policiers ont été pris à partie. Un homme a été placé en garde à vue.

Une homme a été placé en garde à vue à Verdun (Meuse) après des incidents dans la nuit du vendredi 19 à samedi 20 mars dans un quartier de la ville où trois voitures et la mission locale ont été incendiées, selon une source judiciaire citée par l'AFP.

Les faits ont commencé peu avant 1h du matin. Les policiers ont été appelés dans le quartier des Planchettes, où ils ont été pris à partie par une dizaine de personnes cagoulées utilisant «potentiellement des cocktails Molotov», selon le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Un peu plus tard, les forces de l'ordre, qui avaient rebroussé chemin, ont été rappelées pour l'embrasement d'un troisième véhicule puis pour l'incendie de la mission locale, d'après la même source.

En début de matinée, un homme qui avait proféré quelques jours plus tôt des menaces et outrages à l'encontre d'un fonctionnaire de police, a été interpellé «pour des vérifications sous le régime de la garde à vue pour dégradation de biens par moyens incendiaires», a indiqué Sofian Saboulard. Il avait ordonné aux policiers de le laisser tranquille car il «tenait» les jeunes du quartier et que ça pouvait s'embraser, selon une source proche du dossier.

Les pompiers, qui ont dû attendre le renfort de policiers et de gendarmes pour intervenir, ont circonscrit le sinistre «après 4h» et «le matériel informatique de la mission locale a été préservé», a précisé Sofian Saboulard.

L'enquête a été confiée aux commissariats de Bar-le-Duc et de Verdun tandis qu'une évaluation des dégâts est en cours.

Pour Darmanin, ces violences sont la conséquence de la politique de «harcèlement» des trafiquants

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a condamné «très fermement les violences intolérables au cours desquelles les forces de l'ordre ont été visées par des cocktails Molotov et une partie des locaux de la mission locale a été incendiée».

Pour le ministre de l'Intérieur, ces violences sont la conséquence de la politique menée ces derniers mois pour «harceler les trafiquants de drogue et démanteler chaque point de deal identifié». Gérald Darmanin, qui a apporté son soutien au maire de Verdun Samuel Hazard (DVG), a envoyé des renforts sur place jusqu'à ce que l'ordre soit rétabli. 

Il a en outre annoncé l'arrivée de sept policiers supplémentaires à la circonscription de sécurité publique de Verdun.

Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l'Insertion, qui avait visité la mission locale récemment, devait se rendre sur les lieux en début d'après-midi du 20 mars. Elle a également tweeté une photographie de la mission incendiée, en lançant : «Honte à ceux qui ont participé à ce gâchis !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»