Mélenchon souhaite que la France se fournisse en vaccins auprès de la Russie, de Cuba et de la Chine

Mélenchon souhaite que la France se fournisse en vaccins auprès de la Russie, de Cuba et de la Chine© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
Vidéo
Le chef de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, participe à une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 20 octobre 2020.

Invité le 15 mars sur France Inter, le chef de file de La France insoumise a estimé que face à la pénurie de vaccins, la France devait se fournir auprès de la Russie, de Cuba et de la Chine, trois pays producteurs, sans attendre l'aval de Bruxelles.

Jean-Luc Mélenchon a appelé le 15 mars les autorités à remédier à la pénurie de vaccin en passant commande à trois pays producteurs : la Russie, la Chine et Cuba. «Il faut aller à toutes les portes sans faire de l'idéologie», a déclaré le chef de file de La France insoumise, rappelant au passage que le vaccin Spoutnik V, disponible depuis octobre «était efficace à plus de 90%».

En réponse à Lea Salamé qui lui demandait si Paris devait se passer de l'aval de l'Agence européenne des médicaments (EMA), Jean-Luc Mélenchon a ainsi rétorqué : «Si j'étais le président de la République, c'est exactement ce que je ferais. De même que je ferais venir les vaccins de Cuba [et] les vaccins chinois». 

«Il faut s'adresser [aux Russes] et dire : "Est-ce que vous pouvez en fabriquer chez nous ?" Ils ont proposé à la France d'agir en commun et les autorités françaises ont refusé», a-t-il déploré. 

«Il y a cinq vaccins cubains. Combien de temps on va mettre avant d'en demander», s'est-il interrogé, révélant au passage que l'ambassadeur de Cuba en France lui avait indiqué que la Havane livrerait les vaccins en priorité aux pays pauvres. 

Quelques heures après l'intervention de Jean-Luc Mélenchon, Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds russe d'investissements directs (RDIF), annonçait que des accords de production du vaccin anti-Covid Spoutnik V avaient été trouvés avec des sociétés européennes en Italie, en Espagne, en France et en Allemagne dans l'attente de son homologation dans l'UE.

«Il y a actuellement d'autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l'UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik V dès l'autorisation par l'Agence européenne des médicaments», avait-il précisé, ajoutant que le RDIF et ses partenaires étaient en outre prêts à commencer à approvisionner les pays de l'UE «qui autorisent indépendamment Spoutnik V».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»