«Il a bien reçu ton nude» : la police supprime un tweet de prévention sur fond de polémique

- Avec AFP

«Il a bien reçu ton nude» : la police supprime un tweet de prévention sur fond de polémique© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Logo de la police nationale photographié au ministère de l'Intérieur, le 26 juin 2018 (image d'illustration).

Initialement destiné à prévenir les jeunes du danger lié au partage de photos dénudées sur les réseaux sociaux, un tweet polémique de la police nationale a été supprimé. Des internautes ont fustigé une volonté de rejeter la faute sur les victimes.

La police nationale a supprimé le 6 mars un de ses tweets, destiné à l'origine à prévenir les jeunes du danger lié au partage de photos dénudées sur les réseaux sociaux, en raison d'un début de polémique sur le réseau social.

Plus tôt le même jour, sur son compte Twitter, la police nationale a posté un dessin montrant deux adolescents, téléphone à la main, échangeant une photo de nu, avec le texte suivant : «Il a bien reçu TON NUDE, tes amis, tes parents, tes camarades...» Et une mise en garde : «Envoyer un nude, c'est accepter de prendre le risque de voir cette photo partagée.»

Ce tweet a aussitôt suscité moult commentaires, les uns y voyant une volonté de la police «de rejeter la faute sur les victimes», quand d'autres ont jugé «la tournure maladroite mais pas illégitime».

Interrogée par l'AFP, la police nationale a indiqué qu'elle ne portait «jamais l'idée que les victimes pourraient être responsables de la situation qu'elles subissent». «Ce tweet, a-t-on ajouté, était donc une maladresse que nous avons choisi de corriger en le supprimant.»

Cette publication devait faire partie d'une série consacrée aux dangers qu'implique le partage de telles photos, qui s'achevait par les sanctions encourues en cas d'utilisation délictueuse et/ou malveillante. 

«La police nationale, a-t-on fait valoir également, agit pour identifier et confondre les auteurs des infractions. Elle est également mobilisée dans des actions de prévention qui s'adressent au plus grand nombre possible».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»