Le commissariat de Sarcelles attaqué au mortier d'artifice

Le commissariat de Sarcelles attaqué au mortier d'artifice© Google map
Vidéo
Vue satellitaire sur l’avenue du 8 mai 1945 à Sarcelles, où se trouve le commissariat (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le commissariat de Sarcelles a été attaqué par une trentaine d'individus armés de mortiers d'artifice. La vidéo d'une interpellation effectuée devant le bâtiment a été diffusée le soir même par le collectif Urgence notre police assassine.

Comme l'a rapporté France Info ce 26 février, le commissariat de Sarcelles (Val-d'Oise) a été attaqué la veille au soir par une trentaine de personnes qui ont notamment cherché à dégrader le bâtiment «à l'aide de projectiles et de mortiers d'artifice» pendant près d'une demi-heure. Il n'y aurait toutefois pas de blessés à déplorer, précise la chaîne d'information.

Contactée par RT France, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a précisé que quatre interpellations avaient eu lieu : «deux majeurs, deux mineurs» toujours en garde à vue à l'heure où nous écrivons ces lignes. La DDSP a par ailleurs affirmé ne disposer d'aucun élément concernant le motif de l'attaque visant le commissariat. «Nous allons procéder aux auditions», a fait savoir notre interlocuteur.

Au cours de la même soirée, le collectif Urgence notre police assassine, suivi par plus de 80 000 personnes sur Facebook, a diffusé sur le réseau social américain la vidéo d'une interpellation devant le commissariat. «Nous venons d’apprendre l’interpellation de Mara Kante [que] nous connaissons personnellement [comme] militant contre les violences policières, il est actuellement au commissariat de Sarcelles», a commenté le collectif, dénonçant dans la même publication la tentative des policiers de procéder à «une clé d’étranglement qui est à l’origine de plusieurs décès en France».

Interrogé sur la vidéo en question, la DDSP a expliqué n'être pour l'heure pas en mesure de commenter la scène ni de confirmer qu'il s'agissait d'une des quatre interpellations susmentionnées.

Plusieurs attaques aux mortiers d'artifice ont récemment eu lieu amenant le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à s'exprimer sur le sujet le 16 février. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»