Vers la création d'un «pass sanitaire» pour rouvrir les restaurants et lieux culturels ?

- Avec AFP

Vers la création d'un «pass sanitaire» pour rouvrir les restaurants et lieux culturels ?© POOL Source: Reuters
Emmanuel Macron, le 25 février à l'issue d'un sommet européen virtuel (image d'illustration).

Emmanuel Macron tiendra une réunion avec des membres du gouvernement la semaine prochaine pour préparer la mise en place d'un «pass sanitaire», en vue de la réouverture des lieux culturels et des restaurants fermés par la pandémie de Covid-19.

Un «pass sanitaire» plutôt qu'un «passeport vaccinal» : telle est l'idée d'Emmanuel Macron, formulée le 25 février, dans l'optique d'une réouverture des lieux culturels et des restaurants. Il discutera de ce «pass sanitaire» avec le gouvernement la semaine prochaine. 

La mise en œuvre d'un tel instrument «va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d'organisation de nos libertés» et, pour cela, «il faut [la] préparer dès maintenant techniquement, politiquement, juridiquement», a expliqué le président au cours d'une conférence de presse à l'issue de la première journée d'une visioconférence entre les 27 dirigeants de l'Union européenne.

«Je sens qu'il y a beaucoup de confusion parfois sur ce sujet», a-t-il ajouté, en insistant sur le fait que ce pass sanitaire «ne sera pas uniquement lié à la vaccination». «Si on arrive à rouvrir certains lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination, alors même que nous n'aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes», a-t-il argumenté. 

Parallèlement, les dirigeants européens ont discuté le 25 février de la mise en œuvre d'un certificat vaccinal qui permettra de «réorganiser la circulation entre Etats de manière plus fluide» lorsque les restrictions aux frontières seront levées.

Les 27 ont demandé à la Commission européenne de définir des normes communes pour une reconnaissance mutuelle de certificats vaccinaux. Mais il n'y a pas de position commune à ce stade sur les droits qu'ils pourraient ouvrir. La Grèce, soucieuse de sauver son industrie touristique, a soumis en janvier à la Commission une proposition pour une mise en place d'un «certificat de vaccination» européen d'ici aux vacances d'été.

La France s'est jusqu'à présent montrée réticente, estimant qu'il était trop tôt alors que seule une minorité de personnes a, pour le moment, accès au vaccin. «Si les choses vont mieux, aucun d'entre nous n'acceptera que pour capter, par exemple, des touristes, il y ait un pays qui soit moins disant que l'autre et qui prenne des risques en faisant venir des gens du bout du monde pour remplir ses hôtels», a averti Emmanuel Macron.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»