Gérard Depardieu mis en examen en décembre dernier pour «viols» présumés

- Avec AFP

Gérard Depardieu mis en examen en décembre dernier pour «viols» présumés© Stefanie Loos Source: Reuters
L'acteur Gérard Depardieu lors de la 66e Berlinale International Film Festival à Berlin, en Allemagne, 19 février 2016.

Une comédienne a obtenu la mise en examen pour viols présumés de Gérard Depardieu après la reprise de l'enquête, classée sans suite par le parquet en juin 2019, par un juge d'instruction. L'acteur français demeure libre sans contrôle judiciaire.

Plus de deux ans et demi après sa plainte visant Gérard Depardieu, une comédienne d'une vingtaine d'années a obtenu la mise en examen du monstre sacré du cinéma français pour deux «viols» qui dateraient d'août 2018, ce que l'acteur conteste. La plaignante avait obtenu en août 2020 que cette enquête, d'abord classée par le parquet de Paris en juin 2019, soit relancée et confiée à une juge d'instruction.

Sur procès-verbal, elle accusait l'acteur de deux viols et d'agressions sexuelles qui se seraient déroulés au domicile parisien de la star, un hôtel particulier du VIe arrondissement, les 7 et 13 août 2018.

Gérard Depardieu laissé libre sans contrôle judiciaire

Lors d'un interrogatoire le 16 décembre, la magistrate a estimé qu'il existait des «indices graves ou concordants» que l'acteur, aujourd'hui âgé de 72 ans, ait pu commettre les faits dénoncés et l'a donc mis en examen pour «viols» et «agressions sexuelles», selon une proche du dossier citée par l’AFP. L’information révélé ce 23 février a été confirmée par une source judiciaire. L'avocat de l'acteur, Hervé Témime, contacté par l'AFP, a «déploré que cette information soit rendue publique.» L’avocat a par ailleurs précisé que Gérard Depardieu, qui a été laissé libre sans contrôle judiciaire, «conteste totalement les faits qui lui sont reprochés». 

Ce nouveau statut de mis en examen donne la possibilité au comédien de se défendre activement au cours de la procédure mais fait planer la menace d'un éventuel procès contre lui. L'actrice avait initialement déposé plainte en se rendant à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône) peu de temps après les faits. Selon une source proche du dossier, l'acteur est un ami de la famille de la victime. «Il n'y avait absolument rien de professionnel là-dedans», a affirmé cette source, alors que la presse avait initialement évoqué une répétition de théâtre. La procédure judiciaire contre l'acteur français avait été rapatriée à Paris. 

Le 4 juin 2019, le ministère public avait toutefois classé sans suite ses neuf mois d'enquête préliminaire en expliquant que «les nombreuses investigations réalisées» n'avaient «pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs». Une confrontation entre la star et la plaignante, jamais ébruitée jusqu'ici, avait notamment eu lieu dans les locaux de la police judiciaire parisienne a fait savoir une source proche du dossier à l'AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»