En 2020, les demandes d'asile chutent de 31% dans l’UE en raison de la pandémie

- Avec AFP

En 2020, les demandes d'asile chutent de 31% dans l’UE en raison de la pandémie© AFP / THOMAS COEX
Le 18 décembre 2020, des migrants et réfugiés manifestent à Paris et appellent à la régularisation des «sans papiers».
Suivez RT France surTelegram

Les demandes d'asile au sein de l'Union européenne ont chuté de 31% en 2020 d'après le Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO). La reconnaissance du statut de réfugié reste stable avec 32% des demandes aboutissant.

Le Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO) a indiqué ce 18 février que les demandes d'asile dans les pays de l'Union européenne (UE) ont chuté de 31% en 2020 pour atteindre leur plus bas niveau depuis 2013. Cette chute s’explique «principalement en raison des restrictions de circulation» liées à la pandémie, a indiqué le Bureau européen auprès de l’AFP.

Selon les données de cette agence, qui portent sur les 27 pays de l'UE ainsi que la Norvège et la Suisse, 461 300 demandes ont été déposées en 2020 alors qu’il y en avait 671 200 en 2019. Cette «baisse considérable» (-31%) reflète l'impact de la pandémie de Covid-19 et des mesures d'urgence telles que les restrictions de circulation, explique l'EASO dans son communiqué.

La reconnaissance du statut de réfugié reste stable à 32% des demandes en 2020

Les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile restent inchangés par rapport à l’année précédente. Les Syriens sont ceux qui ont déposé le plus de demandes (64 540 soit -9% par rapport à 2019) représentant 14% des requêtes effectuées. Viennent ensuite les Afghans (48 578 demandes soit -16% par rapport à 2029), les Vénézuéliens (30 643 demandes soit -32%), les Colombiens (29 438 demandes soit -9%) et les Irakiens (18 167 demandes soit -40%).

Malgré la pandémie, l’EASO précise que les autorités nationales en charge d'examiner les demandes d'asile «ont maintenu à peu près le même niveau de décisions de première instance qu'en 2019».

Quelque 521 000 décisions ont été rendues en première instance en 2020, un chiffre qui excède pour la première fois celui de 2017. Du côté des dossiers en attente, le nombre s'est réduit de 17% et il était fin 2020 de 412 600 pour des décisions de première instance.

Le taux de reconnaissance du statut de réfugié est resté stable, à 32% des demandes aboutissant en 2020, «malgré de fortes fluctuations au cours de l'année». Les Syriens (84%), les Erythréens (80%) et les Yéménites (75%) sont ceux qui bénéficient le plus de cette protection, tandis que le taux n'est que de 2% pour les Colombiens et de 3% pour les Vénézuéliens.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»