Un syndicaliste CGT refuse de serrer la main de François Hollande en solidarité avec Air France

Un syndicaliste CGT refuse de serrer la main de François Hollande en solidarité avec Air France © Facebook I télé
Un syndicaliste CGT refuse de serrer la main du Président de la République à Saint Nazaire
Suivez RT France surTelegram

Alors que le Président de la République visitait le chantier naval de Saint Nazaire, il s'est retrouvé face à un ouvrier syndiqué récalcitrant à lui renvoyer la politesse, qui lui a reproché de ne pas condamner la «violence patronale».

C'est ce qu'on appelle un couac, que l'équipe de communication de François Hollande n'avait pas prévu. Sous l'oeil des caméras, Sébastien Benoît a ostensiblement toisé le Président de la République en geste de solidarité avec les salariés d'Air France, mais aussi de STX Nazaire, où une quarantaine d'emplois sont menacés.

Lire aussi : Cinq salariés d'Air France seront jugés pour «violences aggravées»

▷ Un représentant CGT refuse de serrer la main du Président► Par solidarité avec les salariés d'Air France, ce représentant syndical de la CGT a refusé de serrer la main de F. Hollande, en déplacement sur les chantiers navals de Saint-Nazaire

Posted by iTELE on Tuesday, October 13, 2015


Deux une deuxième vidéo, qui montre la suite de l'échange, on peut voir les journalistes qui observent la scène être écartés par l'équipe de l'Elysée (à 1 minute)

D'ailleurs, le «non-serrage» de main semble être devenu une manière de montrer publiquement son désaccord avec les hommes politiques au pouvoir.

Ainsi, en février 2008, Nicolas Sarkozy, en visite au Salon de l'Agriculture avait essuyé un «vent» de la part d'un homme qui avait refusé de le saluer. Enervé, le Président avait vertement répliqué: «Alors casse-toi pauv'con»:

Echaudé par la polémique suscitée par ses propos, le Président Sarkozy essaiera même de garder son calme quelques semaines plus tard, lorsqu'une étudiante refusera ostensiblement de lui serrer la main devant les caméras:

Et dernièrement (mars 2014), c'est le Premier ministre, Manuel Valls, qui avait eu à subir le même sort lors d'une manifestation de pompiers. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix