Covid-19 : bientôt des tests salivaires dans les écoles et les universités

- Avec AFP

Covid-19 : bientôt des tests salivaires dans les écoles et les universités© REUTERS / ERIC GAILLARD
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé ce 4 février que des tests salivaires de détection du Covid-19 seront réalisés dans les écoles et les universités «au retour des vacances scolaires». Ces tests devront être analysés en laboratoire.

A l'occasion d'une conférence de presse tenue aux côtés du Premier ministre Jean Castex ce 4 février, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que des tests salivaires de détection du Covid-19 allaient être réalisés dans les écoles et les universités.

Le ministre a ainsi précisé qu'il souhaitait «multiplier les opérations collectives de dépistage [...] pour qu'au retour des vacances scolaires, nous puissions réaliser plusieurs centaines de milliers de tests». Ces tests salivaires devraient débuter après les vacances scolaires après un avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui est attendu «sous 10 jours».

Le ministre a également indiqué qu'il ne s'agira pas de tests rapides (certains tests produisent des résultats en 40 minutes), et qu'ils devront toujours être analysés en laboratoire. «Ce serait formidable si on pouvait disposer de tests salivaires qui vous rendent un résultat en quelques minutes, mais à ce stade, les études [...] ne sont pas favorables à [leur] utilisation, parce que la sensibilité des tests qui existent aujourd'hui est trop faible», a-t-il indiqué.

«Seule la technique de prélèvement change», a-t-il par ailleurs assuré, précisant que le test est moins désagréable à réaliser, notamment pour les enfants, puisqu'il suffit de cracher de la salive et donc éviter «l'écouvillon dans le nez».

Le principal test salivaire rapide, de l'entreprise EasyCov, est remboursable par la Sécurité sociale depuis début janvier, comme l'indiquait Le Parisien. La HAS avait recommandé le 28 novembre son utilisation et son remboursement, mais uniquement «chez les personnes symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»