Agression filmée d'une jeune femme à Béziers : deux personnes placées en garde à vue

Agression filmée d'une jeune femme à Béziers : deux personnes placées en garde à vue© PASCAL GUYOT / AFP
Vidéo
Un policier municipal à Béziers, le 22 janvier 2015 (photo d'illustration)

La police a interpellé deux femmes de 16 et 19 ans ayant été filmées en train de frapper et gifler une jeune stagiaire à Béziers, le 27 janvier 2021. Le maire de la ville Robert Ménard parle d'une «folie» et d'un acte «impensable».

Depuis plusieurs jours tournait sur les réseaux la vidéo de la violente agression d'une femme de 18 ans à Béziers qui s'est déroulée le 27 janvier dernier. Sur les images, on y voit la victime prise à partie par deux personnes, une fille de 16 et une autre de 19 ans, tandis qu'une troisième filme avec un téléphone portable volé, rapporte France Bleu.

L'agression a eu lieu avenue de la Marne, dans le centre de la ville. La victime, en stage à la Maison de quartier Martin-Luther-King, a été frappée et giflée à de nombreuses reprises, sans que personne n'intervienne.

Le maire de Béziers Robert Ménard, après avoir pris connaissance de ces images, a saisi le commissariat de la ville : «Cela doit être terrorisant de tomber sur quelqu'un qui fait preuve d'une telle violence. D'autant qu'il y a plusieurs vidéos de la même personne. C'est une folie de taper sur les gens ainsi. Il y a quelqu'un qui a filmé. Cela veut dire qu'ils frappent et filment. C'est impensable», a-t-il réagi auprès de la radio locale.

La jeune femme agressée a porté plainte et a été entendue par la police. Le 1er février, deux des trois suspectes ont été interpellées et placées en garde à vue. La troisième n'a pas encore été retrouvée, selon Midi Libre et France Bleu. La mère de la victime avait auparavant lancé un appel témoin sur Facebook, dans lequel on voyait le visage tuméfié de sa fille, avec ces quelques mots : «Elles se sont servies de ma fille comme d'un punching-ball à coups de pied, de poings. Elles lui ont arraché les cheveux.»

La vidéo de l'agression a été retrouvée par hasard à Montpellier dans le téléphone d'une fille de 14 ans, également victime du trio qui lui avait volé son portable et l'avait utilisé pour filmer.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»