Professeur décapité : le gouvernement durcit le ton sur les signalements Pharos... après un raté ?

Professeur décapité : le gouvernement durcit le ton sur les signalements Pharos... après un raté ?
Capture d'écran de la plateforme Pharos.

Tandis que le compte Twitter du meurtrier de l'enseignant Samuel Paty avait été signalé à la plateforme Pharos quelques jours avant l'attentat, le gouvernement annonce ce 23 octobre 27 interpellations sur base de signalements.

Jean Castex a annoncé ce 23 octobre un coup de filet après l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty, décapité par un terroriste islamiste. «1 279 signalements à la plateforme Pharos, services spécialisé chargé du recueil des signalements illicites sur internet, ont permis 27 interpellations», a déclaré le Premier ministre lors d'un bref point presse à l'issue d'un Conseil de défense à l'Elysée.

Il a par ailleurs fait savoir que 56 visites domiciliaires avaient été effectuées après l'attentat.

Le compte Twitter du terroriste signalé six jours avant l'attentat

Ces annonces surviennent après des révélations de France info, qui rapporte ce 22 octobre que le compte Twitter d'Abdoullakh Anzorov avait été signalé à la plateforme Pharos, qui dépend du ministère de l'Intérieur, six jours avant l'attentat de Conflans. Le  jeune terroriste d'origine tchétchène a décapité l'enseignant après que ce dernier a diffusé, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression, une caricature du prophète Mahomet représenté nu.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était expliqué, lors de son audition devant le Sénat, sur ce qu'il a qualifié de «polémique», déclarant : «Il n'y avait pas de faits qui permettaient de penser que ce compte était terroriste. Il s'appelait tchetchene270, une photo, voila tout ce qu'avait Pharos. Des comptes comme ceux là, il y en a des milliers.»

Comme le souligne France info, Abdoullakh Anzorov aurait fait l'objet d'autres signalements antérieurs à la plateforme du ministère de l'Intérieur, censée transmettre le signalement aux services spécialisés concernés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»