Darmanin veut rencontrer son homologue russe pour évoquer l'expulsion des Tchétchènes radicalisés

Darmanin veut rencontrer son homologue russe pour évoquer l'expulsion des Tchétchènes radicalisés© Ludovic MARIN / POOL Source: AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce 20 octobre avoir demandé à rencontrer son homologue russe dans les jours à venir pour discuter de l'expulsion d'étrangers radicalisés et notamment celles de Tchétchènes.

Deux heures durant sur le plateau de BFM TV ce 20 octobre, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a répondu à des questions concernant le communautarisme ou encore la menace terroriste. Interrogé sur l'expulsion d'étrangers radicalisés et notamment celles de Tchétchènes, le ministre a annoncé avoir demandé à rencontrer son homologue russe «ce week-end» pour évoquer ce sujet.

L'islamiste Abdullakh Anzorov, l'assassin de l'enseignant décapité le 16 octobre, était en effet un réfugié d'origine russe tchétchène. Né à Moscou en 2002, il avait quitté la Russie en 2008. Installé depuis des années en France, il n'avait plus de liens avec son pays d'origine. «Ce crime n'a rien à voir avec la Russie, étant donné que cet individu vivait en France depuis 12 ans et avait été accueilli par la partie française», avait expliqué Sergueï Parinov, un porte-parole de la représentation russe à Paris, à l'agence TASS. 

«En l'occurrence, l'important n'est pas où il est né, mais où, quand et comment il a été converti à une idéologie terroriste que la Russie condamne, bien sûr, sous toutes ses formes», a-t-il ajouté. Selon lui, l’assaillant présumé abattu, Abdoullakh Anzorov, est arrivé en France à l'âge de 6 ans avec toute sa famille, qui a obtenu le statut de réfugiée. Ce statut, toujours selon la même source, conduit automatiquement à une déchéance de la nationalité russe.

Un peu plus tôt dans la journée ce 20 octobre, le président russe Vladimir Poutine s'était entretenu par téléphone avec son homologue français Emmanuel Macron. Les deux parties avaient à cette occasion réaffirmé leur intérêt mutuel à intensifier leurs efforts conjoints pour lutter contre le terrorisme et la propagation de l'idéologie extrémiste.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix