Vote sur les néonicotinoïdes : vent de fronde parlementaire chez les marcheurs ?

Vote sur les néonicotinoïdes : vent de fronde parlementaire chez les marcheurs ?© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Barbara Pompili le 28 juillet 2020 à l'Assemblée nationale, lors d'une session de questions au gouvernement (image d'illustration).

L'écologie ou l'économie ? La recette «en même temps» du parti présidentiel fonctionne encore, mais à bas régime : des députés marcheurs font souffler un vent de fronde sur la chambre basse au sein des rangs de la majorité.

Le gouvernement est parvenu à arracher une victoire au cours de la soirée du 6 octobre dans son vote pour la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes, insecticide tueur d'abeilles interdit en 2016, dans la culture des betteraves sur le territoire national. Mais le front des marcheurs de l'Assemblée nationale n'a jamais été aussi fissuré par un vote : 32 élus du parti se sont exprimés contre, 36 se sont abstenus et 175 ont voté pour.

Le Parisien va jusqu'à qualifier ces députés de «frondeurs» au sein de la majorité, du «jamais vu», selon le journal francilien.

Un député La République en marche des Alpes-Maritimes déclare au Parisien : «C'est un recul, un retour en arrière sur l'environnement.» Un autre élu du parti présidentiel a pour sa part estimé que «l'engagement, pris en 2017, de protéger notre économie tout en respectant la biodiversité n'a pas été respecté», toujours selon cette même source.

Une députée LREM du Finistère a fait savoir au quotidien d'Ile-de-France : «Sur ce sujet, je ne pouvais pas voter pour. Je les [des producteurs de betteraves de sa circonscription] ai longuement écoutés, mais je n'ai pas été convaincue sur la nécessité de réautoriser les néonicotinoïdes.»

Cerise sur le gâteau : c'est l'actuel ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, qui avait soutenu l'interdiction des néonicotinoïdes dans le gouvernement de François Hollande en 2016... Aujourd'hui, elle est à la manœuvre pour la réintroduction du même pesticide.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»