La nouvelle maire de Biarritz veut différencier «les SDF traditionnels» des «punks à chien»

La nouvelle maire de Biarritz veut différencier «les SDF traditionnels» des «punks à chien»© Philippe Lopez Source: AFP
La Grande Plage de Biarritz en août 2020 (image d'illustration).

La maire Les Républicains de Biarritz, Maider Arostéguy, souhaite fermer le centre d'accueil des SDF du centre-ville biarrot pour des raisons sécuritaires. Elle explique en outre vouloir que les autorités différencient deux types de SDF.

La maire Les Républicains de Biarritz, Maider Arostéguy, en fonction depuis juin, a affirmé ce 23 septembre vouloir «faire la différence entre le SDF  "traditionnel"» et «certains punks à chien, qui sont des marginaux extrêmement dangereux qui viennent des pays de l'Est ou de Roumanie et qui créent de l’insécurité», appelant ainsi à un «traitement de ces populations sous l'appellation SDF [qui] ne doit pas être le même», comme le rapporte France Bleu Pays Basque.

Les autorités municipales biarrotes souhaitent également remplacer le Point accueil jour (PAJ) pour les sans-abris de la cité basque, situé non loin du centre ville, par un centre d’accueil pour les femmes victimes de violences conjugales. «Une question qui n’est pas traitée à Biarritz», selon Maider Arostéguy, qui en avait fait un engagement de campagne.

Cette décision a soulevé l’indignation de l’association Atherbea, qui gère le PAJ biarrot et qui déplore un «choix politique». Selon son président, Olivier Picot, si les SDF sont dorénavant accueillis au quartier Iray, «ils ne pourront pas prendre le bus» car «ils ont des chiens» et «ils ne pourront pas aller y à pied», à cause de l’éloignement. «Et s'ils ne sont pas accueillis, ils seront dans la rue», s'indigne-t-il encore. Il regrette également que la mairie n'ait versé que 50 000€ de subventions pour la gestion du PAJ, alors que l'équipe précédente s'était engagée sur 80 000€.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»