Accusé de harcèlement sexuel, un adjoint d'Anne Hidalgo démissionne

- Avec AFP

Accusé de harcèlement sexuel, un adjoint d'Anne Hidalgo démissionne© Joël SAGET Source: AFP
Pierre Aidenbaum en 2014 (image d'illustration).

L'adjoint au maire de Paris chargé de la Seine Pierre Aidenbaum a démissionné de ses fonctions suite à des accusations de harcèlement sexuel. Une enquête a été ouverte suite à un signalement au procureur de la République.

Pierre Aidenbaum, adjoint chargé de la Seine à la mairie de Paris, a démissionné de ses fonctions suite à des accusations de harcèlement sexuel à l'encontre d'une collaboratrice, a indiqué la mairie le 14 septembre.

Ces faits ont immédiatement fait l'objet d'un signalement au Procureur de la République

«Ces faits ont immédiatement fait l'objet d'un signalement au Procureur de la République», a poursuivi la Ville de Paris dans un communiqué. Pierre Aidenbaum a été maire PS du IIIe arrondissement de Paris pendant 25 ans. Selon la mairie, il a remis sa démission le 14 septembre.

«Je suis abasourdi et effondré. Je n'ai pas de commentaire à faire», a réagi auprès de l'AFP, Pierre Aidenbaum, 78 ans, qui fut par ailleurs président de la ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

C'est la deuxième démission sur fond de scandale sexuel à laquelle est confronté l'exécutif parisien depuis la mise en place de la nouvelle équipe municipale, début juillet. Adjoint emblématique à la culture d'Anne Hidalgo, Christophe Girard avait démissionné le 23 juillet en raison de ses liens avec l'écrivain Gabriel Matzneff, accusé de pédophilie.

La Municipalité demeurera intraitable avec tous types de faits de harcèlement moral ou sexuel, quelle que soit la qualité de leur auteur

«La Municipalité demeurera intraitable avec tous types de faits de harcèlement moral ou sexuel, quelle que soit la qualité de leur auteur», a souligné la mairie de Paris après la démission de Pierre Aidenbaum, âgé de 78 ans. 

Ouverture d'une enquête pour «agression sexuelle»

Le parquet de Paris a ouvert le même jour une enquête pour «agression sexuelle», a appris l'AFP auprès du ministère public.

Dans un communiqué à l'AFP transmis par ses avocates, Pierre Aidenbaum affirme «avec force que cette relation n'avait strictement rien de délictuel» et demande à être entendu «le plus rapidement possible pour faire la parfaite démonstration de son innocence».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»