«On va te violer dans une cave» : Mila de nouveau harcelée pendant ses vacances

«On va te violer dans une cave» : Mila de nouveau harcelée pendant ses vacances© Capture d'écran/Twitter/@Qofficiel
Mila, le 3 février 2020 sur le plateau du talk-show Quotidien (TMC). (image d'illustration).

Harcelée après sa critique virulente de l'islam puis déscolarisée – aucun établissement public ne pouvant «assurer sa sécurité» –, l'adolescente Mila aurait de nouveau été prise à partie en août. Un individu l'aurait menacée «au nom d'Allah».

Le calvaire de Mila, cette adolescente qui avait critiqué l'islam de façon très crue dans une vidéo diffusée sur le net, n'en finit pas. Dans son édition du 9 septembre, Le Canard enchaîné révèle que la jeune femme aurait été reconnue par un homme dans un restaurant de son hôtel à Malte, où elle passait un séjour linguistique, le 15 août dernier. 

L'individu se serait alors approché d'elle afin de confirmer son identité, et, une fois cela fait, l'aurait violemment prise à partie. D'après le journal satirique, les menaces «de mort et de viol» ont fusé. «On va te violer dans une cave», «je vais violer ta mère», aurait lancé le jeune homme, qui selon Mila, a proféré ces insultes «au nom d'Allah». «Que je ne te revoie pas, sinon je vais t'étrangler», aurait conclu l'individu, menaçant l'adolescente de diffuser sur les réseaux sociaux le lieu où elle passait ses vacances.

La police aurait aussitôt été avertie par le responsable linguistique du séjour. L'agresseur aurait été arrêté le lendemain dans sa chambre et aurait reconnu les faits. Le jeune homme, qui résiderait en France, aurait été condamné à un an de prison avec sursis.

En juin dernier, les parents de Mila alertaient les pouvoirs publics et la presse quant à la déscolarisation de leur fille. Mila n'a en effet pu trouver aucun établissement public pour l'accueillir, ceux-ci se disant «dans l'impossibilité d'assurer sa sécurité» et a été placée dans un internat en attendant. 

Mila est la cible de menaces de mort et d'insultes après avoir, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux en janvier, critiqué l'islam de manière virulente, en réaction à des insultes et menaces reçues en raison de son orientation sexuelle de la part d'internautes. «Je déteste la religion, le Coran est une religion de haine, il n'y a que de la haine là-dedans. L'islam c'est de la merde. [...] Votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul», avait-elle notamment déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»