Une «pollution» couleur «rouille» découverte dans une rivière du nord de la France

- Avec AFP

Une «pollution» couleur «rouille» découverte dans une rivière du nord de la France© Pixabay/DR
images
La Sambre, en Belgique (image d'illustration).

Les eaux de la Sambre sont devenues orange après que les pompiers ont découvert «une pollution» prenant la forme d'une «couleur rouille inhabituelle». Des analyses sont en cours.

La Sambre, rivière traversant le département du Nord et une partie de la Belgique, s'est colorée le 31 août d'une teinte «rouille» inhabituelle aux environs de Maubeuge, une «pollution» dont l'origine reste à ce stade «indéterminée», selon des sources concordantes.

Plusieurs médias, comme La Voix du Nord, ont mis en ligne des clichés du cours d'eau.

Les pompiers ont été appelés vers 10h30 et ont constaté «une pollution 2 km avant et 2 km après l'écluse» de Maubeuge (Nord), près de la frontière avec la Belgique, prenant la forme d'une «couleur rouille inhabituelle» teintant le cours d'eau, a expliqué à l'AFP un porte-parole du service d'incendie et de secours (SDIS) du Nord.

«Pas de dangerosité particulière», selon un porte-parole du SDIS

Ils n'ont en revanche «pas découvert de poisson mort, ni d'impact particulier sur la faune», a-t-il ajouté, estimant que cette pollution ne présentait «pas de dangerosité particulière».

«Des prélèvements ont été effectués. L'origine de cette couleur rouille reste à ce stade indéterminée», a-t-il poursuivi. 

Les pompiers ont levé leur dispositif un peu avant midi, passant «le relais» à l'Office français de la biodiversité (OFB) qui devait «procéder à de nouveaux relevés» et analyses.

A 14h, la cause n'était toujours «pas identifiée», selon un point de situation des Voies navigables de France (VNF), en lien avec l'OFB. 

«Un déversement de terres avait été envisagée au départ car l’eau était marron en amont» de l'agglomération, où des travaux ont lieu, «mais l’eau vire à l’orange en aval, ce qui semble exclure cette origine», a détaillé VNF.

La Fédération de pêche du Nord a réalisé des prélèvements, les inspecteurs de l'OFB «poursuivent sur place leurs investigations», mais «les mesures de PH de l’eau, à 7,5», ne montrent pas de dangerosité pour les poissons. 

«La nappe en cours de dilution est à 10/12 km de la frontière» belge, a-t-on ajouté de même source.

La navigation n'a pas été interrompue «au regard de l'absence d'impact» et en accord avec l'ensemble des autorités compétentes, selon VNF.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»