«Elevage=nazisme» : l'exploitation d'un représentant syndical agricole vandalisée dans le Finistère

«Elevage=nazisme» : l'exploitation d'un représentant syndical agricole vandalisée dans le Finistère© Jean-François Monier Source: AFP
images
Cliché pris le 5 août 2020, à Vivoin, dans la Sarthe (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Des inscriptions taguées sur les murs d'une exploitation appartenant à un représentant de la FDSEA dénoncent l'élevage intensif, le comparant au nazisme. Plusieurs hommes politiques ont condamné ces dégradations.

«Elevage = nazisme»; «Auschwitz n’a jamais fermé». Ces mots ont été trouvés le 28 août sur les murs du bâtiment d’un élevage porcin à Plonévez-Porzay (Finistère). L’exploitation est celle du président de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles du Finistère (FDSEA 29), Jean-Alain Divanac’h.

D’autres exploitations auraient subi le même sort, dont celle de Guillaume Divanac’h, président des Jeunes agriculteurs du Finistère (JA 29) dans la même commune, d'après le quotidien régional Le Télégramme.

Jean-Alain Divanac’h a évoqué auprès du journal des actes d'«agribashing (intimidations, instructions, vols, attaques) [qui] ne cessent d'augmenter, dans  un contexte où certains élus politiques attisent les braises», se référant aux propos de Jean-Charles Larsonneur, député LREM du Finistère, qui avait qualifié, mi-juillet sur Facebook, «l'élevage intensif» d’«holocauste quotidien». Les agriculteurs, qui ont vu leur bâtiment vandalisé, auraient porté plainte et une enquête judiciaire serait en cours.

Des réactions politiques se sont rapidement faites entendre, dont celle de Didier Le Gac, député LREM du Finistère. «Désormais, il ne s’agit plus seulement de «propos imbéciles» mais bien d’actes délictueux et dont il faut rechercher et condamner les auteurs», a-t-il fait valoir sur Twitter.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a dénoncé, sur le même réseau social, des «inscriptions honteuses portées sur des bâtiments d’élevage […] Les auteurs doivent être recherchés : il s’agit d’atteintes scandaleuses à l’honneur de la profession agricole qui mérite respect, considération et soutien».

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix